Prix au mètre carré des travaux de construction et rénovation

Réduire sa consommation d'électricité et de gaz.

Comment réduire sa consommation et sa facture d'électricité ? Comment diminuer sa consommation énergétique ? Comment réduire ses factures d'électricité et de gaz ? Les éco-gestes sont-ils vraiment efficaces ? De combien peut-on faire baisser sa facture énergétique avec les bons gestes ? Nous tentons de répondre à toutes vos interrogations.

Enjeux de la consommation énergétique.

La consommation énergétique a un double enjeu : environnemental et financier.

On est tous conscient que la forte consommation énergétique favorise l’émission de gaz à effet de serre qui est aujourd’hui reconnue comme étant la principale cause du réchauffement climatique. On sait également que les ressources commencent à se faire rares et qu'il faut agir en conséquence pour que les générations futures n’en souffrent pas.

Par ailleurs, la flambée des prix de l'énergie fait que la proportion des dépenses allouées à l’énergie dans le salaire des ménages devient de plus en plus importante et vient rogner sur le pouvoir d'achat des ménages.

La réduction des dépenses énergétiques devient ainsi une priorité pour de plus en plus de ménages, et ce partout dans le monde.

Les gestes à adopter pour réduire sa consommation énergétique.

On ne se rend pas souvent compte que la plupart de nos comportements habituels ont tendance à faire augmenter notre facture énergétique alors qu’on peut très bien agir autrement et payer moins cher. Pour y remédier, les pistes suivantes sont souvent suggérées.

Réduire sa consommation d'énergie en cuisine.

Pour réduire votre consommation énergétique, un certain nombre de pratiques doivent être adoptées :

  • l’eau est à bouillir avec une bouilloire
  • le réchauffage des aliments se fait avec le micro-onde
  • les légumes se cuisent à l’autocuiseur
  • privilégier le gaz aux plaques électriques, ou le cas échéant, choisir des plaques à induction
  • utiliser des marmites en inox plutôt qu’en aluminium
  • poser des couvercles sur les casseroles ou marmites pendant la cuisson pour éviter les pertes de chaleur
  • suivre l’évolution de la cuisson au four à travers sa vitre et au moyen de son éclairage pour éviter de l’ouvrir et de libérer de la chaleur
  • éteindre la plaque de cuisson électrique 10 min avant la fin de la cuisson (25 % d’économie)
  • dégivrer le frigo dès qu’on constate que l’épaisseur du givre dépasse 3 mm
  • éviter de mettre des aliments chauds dans le réfrigérateur ou le congélateur
  • utiliser le lave vaisselle en mode éco et ne jamais le mettre en marche lorsqu’il est à moitié vide
  • choisir un four à catalyse, à chaleur tournante ou à mécanisme combiné (four + micro-onde). Cela peut réduire de 60 % l’énergie consommée
  • remplacer dès que possible votre électroménager par des appareils récents moins énergivores
  • ne jamais placer le frigo à côté du four
  • remplir le frigo, ça coûte moins cher à maintenir à la température voulue

Réduire sa consommation d'énergie dans la salle de bain.

Pour limiter la surconsommation énergétique liée à l’usage de la salle de bain, il faut modifier certaines habitudes. Il faut préférer la douche au bain, car elle consomme trois fois moins d’eau. Dans cette même optique, on peut utiliser ce qu’on appelle un stop douche qui est un système permettant de couper l’eau lorsqu’on n’en a pas besoin. Des études ont montré qu’il permet d’économiser jusqu’à 20 L d’eau par douche et peut être rentabilisé au bout de 4 mois.

Parmi les autres gestes à adopter :

  • utiliser un pommeau de douche économique (gain énergétique de 10% sur l'eau chaude sanitaire)
  • utiliser le lave-linge en mode éco ou à basse température
  • éviter de lancer des machines si elles ne sont pas pleines
  • utiliser le sèche-linge uniquement si on ne peut sécher le linge à l’air libre.
  • isoler les tuyaux de raccordement au chauffage et à l'eau chaude sanitaire pour éviter toutes pertes de chaleur (2% d'économies d'énergie)
  • prévoir des mitigeurs ou des robinets thermostatiques pour économiser davantage
  • régler le chauffe-eau à une température raisonnable (55 à 60 °C), mais pas moins sinon vous risquez de voir des bactéries se développer

Economiser le chauffage.

Les appareils de chauffage sont ceux qui consomment le plus d’énergie. Aussi, pour réduire les factures énergétiques correspondantes, il faut les utiliser très intelligemment, et ce, en fonction des besoins réels du foyer. On estime ainsi qu'une baisse de 1°C fait économiser 7% sur la facture. A titre indicatif, la température recommandée pour les pièces à vivre tourne autour de 20 °C, mais cela reste très subjectif et propre à chacun. Une baisse de température est conseillée pour toutes les pièces pendant la nuit.

Outre cela, il faut penser à éteindre les radiateurs lorsque les fenêtres sont ouvertes, leur utilisation ne sert à rien puisque la pièce est aérée, la chaleur ne va donc pas être maintenue. Le chauffage doit être baissé dans les pièces inoccupées ; même chose lorsqu’on décide de s’absenter pendant un certain temps. Le mieux serait d’installer un système de chauffage programmable que l’on peut ajuster à distance, une solution très économique.

Les bons gestes pour réduire sa consommation électrique.

De nombreux gestes permettent de réduire sa consommation d'électricité. Ceux-ci sont documentés dans un grand nombre d'articles sur internet.

  • éloignez les sources de chaleur des frigos et autres congélateurs
  • dégivrez régulièrement les frigos et dépoussiérer les grilles d'aération
  • privilégiez les appareils de classe énergétique A+++. Ils sont plus chers mais vous les rentabiliserez vite vu les prix de l'énergie
  • supprimez toutes les veilles de vos appareils (10% d'économies)
  • préférez les écrans à led
  • optez pour un ordinateur portable plutôt qu'une tour (ça consomme 3 fois moins)
  • éteignez les lumières chaque fois que c'est possible ou baissez l'intensité
  • passez aux ampoules à led
  • débranchez vos chargeurs lorsqu'un appareil est chargé à 100% sinon le chargeur continue à tirer de l'électricité même si vous êtes à 100%

De combien peut-on faire baisser sa facture énergétique avec les bons gestes ?

De nombreux articles sont publiés sur le sujet et on peut se demander ce qu'il en est vraiment. Est-ce que ça marche autant qu'on peut le lire ?

Avec la hausse des prix de l'énergie et l'urgence climatique qui se manifeste chaque année un peu plus, nous nous sommes dit qu'il était temps d'agir chacun à notre niveau et de réduire vraiment notre consommation énergétique. Nous avons donc décidé de tester tous ces conseils pratiques.

Nous nous sommes astreints à appliquer tous ces éco-gestes et à faire le tour de les appareils électriques en veille dans une maison.

Ainsi, nous avons :

  • débranché plusieurs appareils rarement utilisés (console wii, chaine HIFI, téléphone fixe)
  • éteint une multiprise du salon tous les soirs (télé, décodeur et chromecast)
  • éteint mon ordinateur portable tous les soirs

Résultat : presque 15% de consommation électrique en moins, sans faire grand chose. Imaginez si tout le monde faisait ça ! En tout cas, cela veut dire que les chiffres qu'on trouve dans pas mal d'études sont tout à fait exacts.

Nous compléterons la rubrique au fur et à mesure des autres tests. Si vous souhaitez faire part de vos propres observations, n'hésitez pas à nous les envoyer.

Consommation des appareils électriques en veille.

C'est plus facile de se faire une idée lorsqu'on a les chiffres exacts. Voici donc ce que consomme à l'année les différents appareils électriques de notre quotidien que nous mettons en veille :

Appareil en veille consommation moyenne annuelle en kwh
Ordinateur fixe 209 kwh / an
Ordinateur portable 38 kwh / an
Parabole 131 kwh / an
Box internet 61 kwh / an
Téléviseur 77 kwh / an
Lecteur DVD 59 kwh / an
Sèche-linge 103 kwh / an
Console de jeu 42 kwh / an

Réduire sa facture d'électricité.

Réduire sa consommation, c'est bien, mais réduire sa facture EDF, c'est encore mieux. Outre les kwh économisés au cours de l'année, baisser le coût de l'énergie est l'autre moyen de réduire sa facture d'électricité, surtout lorsqu'on sait que l'électricité est la source d'énergie la plus chère.

Investir dans le solaire.

Si l’environnement le permet, il faut investir dans l’énergie renouvelable pour réduire encore plus les factures énergétiques. Certes, les coûts relatifs à leur installation et à leur mise en marche sont importants, mais ils sont très vite rentabilisés.

On peut les utiliser en autoconsommation et revendre l’excédent s’il y en a. Le courant électrique ou le gaz ne seront ainsi utilisés qu’en appoint, et donc, les factures énergétiques seront réduites au minimum. Voir la rentabilité des panneaux solaires.

Réduire sa facture EDF : faites jouer la concurrence.

L’ouverture du marché de l’énergie en 2007 a permis à tous les fournisseurs d’énergie d’y prendre part. Depuis, la concurrence fait rage entre EDF et les opérateurs alternatifs. Il faut donc penser à choisir le moins-disant pour bénéficier d’un même usage énergétique à un prix plus réduit. Changer de fournisseur est une opération sans risque, sans frais et sans engagement pour une économie moyenne de 5 à 10% par rapport à l'opérateur historique.

Si on a peur de sauter le pas ou si on a du mal à choisir un nouveau fournisseur, on peut intégrer ou former, avec d’autres consommateurs, un groupe d’acheteurs et faire un achat groupé d’énergie. Cela pourrait même être plus économique dans la mesure où on peut directement négocier le prix auprès du fournisseur. Il y a peu de chance que celui-ci refuse la négociation puisqu’il risque de perdre plusieurs clients potentiels. C'est d'ailleurs une démarche qu'a entrepris l'UFC-Que choisir.

Cependant, tout ceci a été fortement remis en cause avec la flambée des prix de l'énergie. On a vu tous les opérateurs alternatifs augmenter sensiblement leurs tarifs, voire pour certains, purement et simplement annuler leurs offres.

En conclusion, prudence si vous voulez changer d'opérateur, car l'offre est plus qu'instable. Privilégiez ceux qui produisent vraiment de l'énergie et pas ceux qui achètent en gros pour revendre au détail car ceux-là ne sont plus capables de respecter leurs contrats dès que les prix s'envolent.

Gaz naturel ou électricité.

Etant donné que le chauffage représente 50 à 70% des dépenses énergétiques du foyer, il est plus judicieux d’opter pour le gaz plutôt que pour l’électricité car celui-ci est moins cher et plus efficace en terme de chaleur générée. Pour faire court, le principe est le suivant : si la consommation énergétique est faible, il vaut mieux utiliser de l’électricité ; si elle est plus importante, il faut s’orienter vers le gaz.

Le fait est qu’un système de chauffage fonctionnant au gaz naturel est moins onéreux à l’usage, mais très cher à l’achat. Il coûte presque deux fois plus cher qu’un dispositif de chauffage électrique ; son prix d’usage, quant à lui, est 50 à 60 % moins cher que celui de l’électricité. Aussi, si l’utilisation du chauffage est ponctuelle ou en appoint et si la surface à couvrir est petite, on peut utiliser l’électricité. Par contre, si la demeure est très grande et que ses occupants usent du chauffage quotidiennement, investir dans le gaz reviendrait moins cher que rester dans l’électrique.

Avec la hausse des coûts de l'énergie et les retombées négatives des énergies fossiles, rien ne dit que ceci restera vrai dans le futur. Ce qui était vrai hier ne le sera pas nécessairement demain et on pourrait très bien voir le prix du gaz monter nettement plus que celui de l'électricité, surtout si des taxes carbone viennent s'y ajouter.

En revanche, côté écologique, le bilan est assez limpide. Opter pour le gaz est contraire aux objectifs de neutralité carbone en 2050.

Economiser l'énergie grâce à une rénovation énergétique.

Dans le cas où le montant de la facture énergétique est très élevé, il est conseillé de demander un audit énergétique parce qu’il est clair qu’il y a quelque chose qui n'est pas efficient au niveau de l'isolation et de la production de chaleur.

Améliorer l’isolation de la demeure.

Les pertes caloriques sont la première source de surconsommation d’énergie puisqu’elles font augmenter les besoins en chauffage. Une mauvaise isolation donne l’impression qu’il ne fait jamais assez chaud, alors on augmente le thermostat et cela se traduit par une forte consommation énergétique et une hausse des factures.

Pour pallier à cela, il faut isoler correctement tous les éléments susceptibles d’occasionner des déperditions thermiques tels que les fenêtres, le sol, les combles et les murs.

Améliorer le système de chauffage.

Le second volet de la performance énergétique concerne la production de chaleur pour le chauffage ou l'eau chaude sanitaire.

De nouvelles solutions sont apparues ces dernières années : chaudière à condensation, chauffe-eau solaire ou thermodynamique, pompe à chaleur, panneaux solaires thermiques, pergola bioclimatique... Tous ces dispositifs sont chers à l'achat mais permettent une forte réduction des dépenses énergétiques

Quel impact sur la facture énergétique ?

Les rénovations énergétiques globales sont très efficaces. Sur les projets ambitieux, on peut atteindre 70% de réduction des dépenses énergétiques globales.

Les travaux de rénovation énergétique sont certes coûteux mais ils sont rentables. Afin d'améliorer cette rentabilité et d'inciter les propriétaires à investir dans la rénovation énergétique, l'Etat a mis en place de nombreuses aides : Prime énergie, MaPrimeRenov', éco-PTZ... Voir les aides existantes.

Pour savoir si votre consommation énergétique n'est pas excessive, faites un bilan énergétique de votre logement. Cette estimation ne vous prendra que quelques secondes et vous permettra de connaître l'étiquette énergie de votre habitation.

Votre logement est-il une passoire thermique ? Faites le test.

Devis travaux gratuits

Vous souhaitez obtenir des devis de pros ? Vous recherchez des artisans ?

Faites votre demande de devis en quelques clics
100% gratuit et sans engagement
100% sécurisé et confidentiel
Des pros vous contactent pour établir des devis sur toute la France et la Belgique
Etiquette énergie
Panneaux solaires
Climatisation réversible