Prix au mètre carré des travaux de construction et rénovation
Prix des travaux > Coûts murs plafonds > Prix du placo et de la pose au m2

Prix du placo et de la pose au m2 en 2024

Rédigé par Nicolas Laporterie | Mis à jour le : 16/01/2024 | Temps de lecture : 6 minutes

Plaques de placo Combien coûte les travaux de placo ? Quel est le prix du placo au m2 ? Combien coûte la pose de placo ? Quels sont les facteurs influençant le prix ? Nous tentons de répondre à toutes vos interrogations.

Sommaire :

Caractéristiques du placo

Comme son nom l'indique, le placoplâtre est un matériau de construction composé de plâtre. Il est utilisé à des fins de construction ou de doublage thermique et/ou phonique. Ces plaques sont couramment désignées par les termes de placo, en référence au nom de 2 marques françaises qui sont maintenant entrées dans le vocabulaire commun, tout comme le célèbre « Frigidaire ».

Concrètement, le gypse, qui est la pierre à la base du plâtre, est broyé puis passé au four. La poudre qui en ressort est mélangée à de l'eau et à différents additifs afin de constituer une pâte que l'on appelle plâtre. Cette gâchée va être versée entre 2 feuilles cartonées et se solidifier après diverses étapes de séchage. Les plaques de plâtre sont ensuite découpées pour être livrées en palettes dans des dimensions rectangulaires standards de type 120x250cm ou 60x120cm.

Elles sont utilisées pour construire des cloisons ou des plafonds, pour réaliser des finitions parfaites de murs ou pour isoler un logement. Plebiscitées pour leur simplicité d'utilisation, elles ont également l'avantage d'être peu onéreuses, très résistantes et écologiques puisqu'elles ne dégagent aucun polluant.

Autre avantage, et non des moindres, le placo jouit également d'excellentes capacités isolantes, tant thermiques que phoniques, et ce d'autant plus s'il s'agit de plaques améliorées.

Il existe en effet plusieurs catégories de plaques de plâtre qui seront choisies en fonction des qualités recherchées en terme de sécurité ou d'isolation. On trouvera ainsi en plus des plaques BA13 standard, des plaques hydrofuges (contre l'humidité), ignifuges (contre le feu) ou isolantes. En fonction de leurs spécificités, les plaques sont de différentes couleurs.

Prix moyen au m2 du placo seul

Le prix au m2 pour la pose de placo va principalement dépendre de la nature des plaques, le coût de la pose étant identique quelque soit le type de placoplâtre utilisé. Le placo le plus cher sera donc le placo traité contre le feu, l'humidité ou avec des performances isolantes accrues par des couches intégrées d'isolant.

Les différences de prix sont importantes selon la nature du placo. Ainsi, le coût du placo standard BA13 est jusqu'à 5 fois inférieur au placo le plus cher (le placo isolant).

Ci-dessous le coût du placo seul au m2 par typologie, c'est à dire uniquement les fournitures, sans le coût de la pose (dimension standard 2.50m x 1.20m) :

Type de placoplâtre Prix au m2 HT
Placo standard ou BA13 2.50 euros à 6 euros / m2
Placo hydrofuge (anti-humidité) 5 euros à 10 euros / m2
Placo ignifuge (anti-feu) 7 euros à 14 euros / m2
Placo phonique 7 euros à 11 euros / m2
Placo doublé d'isolant 13 euros à 25 euros / m2
Placo haute dureté 10 euros à 15 euros / m2

Prix moyen au m2 du placo avec la pose

Pour être complet, il reste maintenant à ajouter les coûts de main-d'œuvre. Ceux-ci comprennent la pose des plaques, le jointage de finition, ainsi que les rails de fixation et la visserie.

Au final, on peut estimer le coût total au m2 du placo posé (avec fournitures) entre 27.50 euros et 60 euros HT / m2 selon le type de placo :

Type de placoplatre Prix au m2 (pose comprise)
Placo standard ou BA13 27.50 euros à 41 euros / m2
Placo hydrofuge (anti-humidité) 30 euros à 45 euros / m2
Placo ignifuge (anti-feu) 32 euros à 49 euros / m2
Placo phonique 32 euros à 46 euros / m2
Placo doublé d'isolant 38 euros à 60 euros / m2
Placo haute dureté 35 euros à 50 euros / m2

Prix de pose du placo BA13

Le BA13 est la version la plus courante, et la moins chère, des plaques de placo. L'intitulé BA sigifie « Bords Amincis» et le chiffre 13 indique l'épaisseur de la plaque en millimètres.

Typiquement, il va être employé pour monter des cloisons intérieures ou des faux plafonds, ou pour venir doubler des murs porteurs comme parement de finition après une pose d'isolant. On le retrouve aussi bien en rénovation qu'en construction.

Le prix du BA13 posé oscille de 27.50 euros à 41 euros / m2, tout compris.

Prix de pose du placo hydrofuge

La particularité de ce placo est de résister à l'humidité. C'est donc le revêtement parfait pour les pièces d'eau telle que la salle de bain ou des buanderies pourvues d'un sèche-linge.

Même s'il a subi un traitement anti-humidité, cela ne dispense pas de doubler la protection avec un revêtement mural spécifique aux pièces humides.

Comptez de 30 euros à 45 euros / m2 avec les fournitures et la pose pour ce type de placo.

Prix de pose du placo ignifuge

Le placo ignifuge a reçu un traitement antifeu. Il ne brûle pas et protège donc contre un départ de feu ou une propagation de celui-ci.

Tout comme le placo hydrofuge, celui-ci va être réservé à certains endroits spécifiques du logement, en l'occurence ceux où un risque d'incendie est possible du fait de fortes chaleurs.

Généralement, ce type de placo va servir protéger l'environnement immédiat, voire le coffrage, d'une cheminée, d'une chaudière ou d'un poêle à bois.

Le prix d'un placo ignifuge avec la pose revient entre 32 euros et 49 euros / m2.

Prix de pose du placo phonique

Le placo phonique est semblable en apparence au BA13, mais à la différence que sa composition interne est différente. En effet, il bénéficie d'une densité de gypse plus élevée et d'une structure permettant d'atténuer la propagation des ondes sonores.

Ses qualités d'isolation acoustique permettent ainsi de diminuer l'intensité des sons de plusieurs decibels. La pose de placo phonique en cloison ou contre-cloisons va ainsi réduire tous les bruits intérieurs et isoler davantage toutes les pièce de la maison les unes par rapport aux autres. C'est aussi valable pour les sons extérieurs qui seront tout autant atténués. Posé en faux plafond, celui vous permettra de vous couper des voisins trop bruyants de l'étage du dessus.

Selon les besoins, il peut être utilisé sur tout le logement ou de manière localisée à certaines pièces seulement (mini studio d'enregistrement, pièce réservée des instruments de musique, etc.). Sachez qu'il existe d'autres solutions d'isolation phonique, mais celle-ci est une des moins chères.

Le placo phonique coûte de 32 euros à 46 euros / m2, pose comprise.

Prix de pose du placo doublé d'isolant

Le principe de ce type de placo est assez simple. Il consiste à ajouter une couche d'isolant au dos de la plaque afin de renforcer les capacités d'isolation thermique ou phonique. Cet isolant peut être de différentes natures et épaisseurs selon les besoins de résistance thermique du bâtiment : laine minérale, polystyrène expansé, polyuréthane...

Ce placo repose sur du BA13 traditionnel. L'amélioration de l'isolation provient donc entièrement de la couche d'isolant qui vient compléter la plaque à la manière d'une isolation par l'intérieur. Celle-ci est collée au mortier et va ainsi générer des plaques de plâtre plus épaisses que la moyenne. Malgré cette épaisseur accrue, cette catégorie de placo conserve la même simplicité de mise en œuvre.

Le prix du placo isolant varie de 38 euros à 60 euros / m2, pose comprise.

Prix de pose du placo haute dureté

Son appelation est assez explicite. Ce type de placo est plus solide que n'importe quel autre grâce à la densification du plâtre.

C'est cette densité supérieure qui va expliquer sa très grande résistance, et également une isolation améliorée, même si ce n'est pas du tout le but recherché. Par contre, cela a un impact sur le poids des plaques puisqu'elles pèsent 12kg / m2 contre 9kg / m2 pour du BA13.

L'objectif de ce placo haute dureté est de permettre des choses impossibles avec un placo classique qui est réputé fragile. On estime ainsi qu'il est 40 fois plus résistant que du BA13. Il est donc idéal pour des cloisons nécessitant la pose d'élements lourds puisqu'il est censé résister à des charges de 20kg à 60kg par point de fixation : meubles hauts de cuisine, étagères, wc suspendu...

Le coût d'installation d'un placo haute dureté est estimé entre 35 euros et 50 euros / m2 avec les fournitures.

Exemples de tarifs au m2 pour la pose de placo

Le placo est un des matériaux de parement les plus utilisés dans le bâtiment. Associé à une variation de ses caractéristiques, il peut être adapté à toutes les pièces et tous les usages.

Voici en guise d'exemple ce que coûte la pose de placo au m2 selon les cas de figure :

Type de travaux Prix au m2 (pose comprise)
Pose de placo au plafond sur rails suspendus 35 euros à 45 euros / m2
Placo sur rail + isolation (fournitures et pose) 40 euros à 60 euros / m2
Pose d'un faux plafond phonique en appartement 40 euros à 50 euros / m2
Pose d'un placo haute dureté pour installer une chaudière murale sur un pan de mur de 5m2 350 euros
Pose d'un placo hydrofuge pour créer une paroi dure de douche italienne 30 euros à 45 euros / m2

Pose de placo : le coût de la main-d'œuvre (sans les fournitures)

Comment se déroule la pose ?

Deux types de pose sont possibles :

  • par collage : c’est la méthode la moins coûteuse. La pose en collage se fait à l’aide d’un mortier appliqué directement sur le mur sur lequel on vient fixer la plaque. Cette méthode ne peut être utilisée pour un plafond ou pour le montage d'une cloison car il n'y a dans ces deux cas aucun support mural.
  • par vissage sur rails : c’est la technique la plus utilisée et la plus sûre. On vient fixer un rail métallique au sol et sur les murs adjacents (structure suspendue dans le cas d'un plafond) avant de venir visser les plaques sur celui-ci.

Une fois les plaques collées ou vissées dans les armatures, il reste à faire la jonction entre elles pour un résultat parfait et linéaire. Pour cela, le plaquiste va utiliser des bandes de joints qu'il va venir placer sur de l'enduit qu'il aura préalablement déposé au niveau des interstices entre les plaques. Il ne reste plus ensuite qu'à repasser une couche d'enduit par dessus le joint, à la lisser et à la poncer afin d'obtenir une surface plane et sans démarcation avec le reste de la plaque.

Coût moyen de la pose seule

Le coût de la pose varie peu d'une technique à l'autre. Les difficultés rencontrées lors de l'installation sont différentes dans les deux cas, mais sans être suffisantes pour justifier qu'une technique soit vraiment plus chère qu'une autre.

Pour la pose de plaques de plâtre, il faut compter en moyenne 25 euros à 35 euros du m2 HT. Il s'agit du prix de la main-d'œuvre seul, comprenant pose, jointage et ponçage des joints, mais hors fournitures. Le coût d'un jointage seul se situe autour de 5 à 10 euros le m2 .

Type de pose Prix au m2 (hors fournitures)
Pose de placo collée ou sur rail + jointage 25 euros à 35 euros / m2
Pose des bandes de joint + ponçage des joints 5 euros à 10 euros / m2

Le travail de pose de placoplatre consiste à fixer les plaques de plâtre sur des rails fixés au sol ou suspendus au plafond. Il faut savoir qu'il est facile de trouver des plaquistes pour réaliser ce travail de pose, mais qu'il est en revanche difficile de trouver des plaquistes pour faire seulement le jointage. Le jointage étant très long et fastidieux, peu de professionnels acceptent les chantiers de jointage seul.

On peut cependant observer des prix moyens plus élevés car certains intègrent le coût de pose d'un enduit avec ponçage ou le jointage et d'autres non. La lecture des prix est donc parfois difficile et le mieux est de se référer au détail des tarifs d'un plaquiste.

Pourquoi une si large fourchette de prix pour le placo ?

Outre les habituelles variations de prix entre province et région parisienn e, une des premières raisons tient à la destination du placo.

Poser du placo de cloison est bien moins cher que poser un placo de plafond. Les prix ci-dessus correspondent au coût total du placo, matériel et main-d'œuvre compris. Ainsi, le coût de revient d'une cloison en placo simple sera de 45 euros / m2 en moyenne et un peu plus cher dans le cadre d'un faux plafond car le travail est beaucoup plus difficile à cause de la position bras et tête levés que doit conserver l'artisan durant les travaux.

Pour finir, les différences s'expliquent aussi par ce que contient le prix. Certains tarifs comprennent toutes les finitions (pose des bandes, application de l'enduit et ponçage) alors que d'autres s'entendent hors finitions. De même, pour certains, le placo ne peut recevoir de revêtement de finition sans l'application d'un enduit d'apprêt. Mais tous les professionnels ne sont pas à l'unisson sur le sujet. Une partie considère en effet que ce n'est pas indispensable selon la finition souhaitée.

On l'aura compris, il est difficile de s'entendre sur le prix d'un placage quand tout le monde ne parle pas de la même chose.

Devis de placo

Devis de pose de placo pour une maison

Afin d'illustrer davantage nos propos, nous avons récupéré plusieurs devis réalisés par des plaquistes dans le cadre d'une construction pour laquelle le propriétaire souhaitait faire plaquer tous les murs ainsi que le plafond. La maison représente une surface de 80m2 au sol et la surface totale à plaquer fait environ 290 m2.

Pour une meilleure isolation, c'est du placo constitué d'isolant qui a été choisi, sauf pour la salle de bain où du placo hydrofuge s'impose.

Travaux Montant
80 m2 de faux plafond 4 000 à 5 000 euros
212 m2 de cloisons 11 500 à 12 500 euros
Facture totale 15 500 à 17 500 euros
Facture totale au m2 53 à 60 euros / m2

Le devis moyen se monte donc à 16 500 euros. Cela fait un coût final moyen de 56.50€ / m2, soit plutôt dans le haut de la fourchette des prix évoqués jusqu'ici. Une bonne négociation devrait permettre de tirer un peu les devis vers le bas.

Devis d'isolation avec placo

Dans le cadre d'une rénovation, un propriétaire a contacté un plaquiste afin d'obtenir un devis pour une isolation par l'intérieur. l'entreprise a proposé un tarif de 45 euros HT du m2 pour poser de la laine minérale de 15cm et un parement en placo.

Aides financières pour la pose de placo

Deux types d'aides sont envisageables pour des chantiers de pose de placo : MaprimeRenov' et les primes énergie.

MaPrimeRenov' permet de déduire une partie des dépenses liées aux travaux d’amélioration de la performance énergétique d’un logement. La mise en place de cloisons isolantes ou de faux plafonds entre donc bien dans ce dispositif. Attention, ce type de dispositif évolue chaque année et dépend de vos revenus. À partir de 2024, les aides pour une isolation par l'intérieur seront réservées aux logements de classe énergétique A à E, car les logements étiquetés F et G ne pourront réaliser que des rénovations globales. Le montant varie de 15€ à 25€ / m2.

Quant aux primes énergie ( certificat CEE), ce sont des dispositifs complémentaires qui sont cumulables avec MaPrimeRenov'. Ils servent également à financer les travaux de rénovation énergétique et sont d'autant plus importants que vous faites partie des revenus dits modestes. Les primes seront différentes selon les prestataires et vos ressources.

Trouver un plaquiste et obtenir des devis placo

Pour une estimation plus précise de votre budget, il est nécessaire de faire chiffrer votre projet par des plaquistes autour de chez vous.

Il existe de nombreuses entreprises spécialisées dans les travaux de placo et la détermination des tarifs est parfaitement maîtrisé par les professionnels, car ce type de chantier est très courant. Les devis sont donc fiables et précis, et il y a rarement de surprises quant à la facture.

Si vous projetez la pose de placo, n'hésitez pas à faire appel à nos professionnels pour vous établir un devis rapide. Devis gratuit et sans engagement.

FAQ

  • Quel est le prix d’une plaque de placo ?

    Le prix d'une plaque de placo standard en BA13 de 2.50m par 1.20m est de 2.50 euros à 6 euros / m2 en moyenne.

  • Combien coûte la pose de placo au m2 ?

    Le coût de la pose seule varie de 25 à 45 euros / m2 selon que l'on prend en compte seulement la pose ou la pose + jointage + enduit + ponçage.

  • Faut-il enduire le placo ?

    L'enduit a pour but de laisser un support parfaitement lisse. C'est une étape obligée avant de peindre. En revanche, si vous posez un revêtement épais, ce n'est pas indispensable.

Devis travaux gratuits

Vous voulez obtenir des devis ? Vous recherchez des artisans ?

Obtenez des devis en quelques jours
Devis gratuit et sans engagement
Données sécurisées et confidentielles