Prix au mètre carré des travaux de construction et rénovation
Prix des travaux > Coûts diagnostics traitements > Prix d'un diagnostic électrique

Prix d'un diagnostic électrique en 2024

Rédigé par Nicolas Laporterie | Mis à jour le : 12/01/2024 | Temps de lecture : 3 minutes

Diagnostic électrique Combien coûte un diagnostic électrique ? Quand faut-il le faire ? Combien de temps est-il valable ? Nous tentons de répondre à toutes vos interrogations.

Sommaire :

Qu'est-ce qu'un diagnostic électrique ?

Le diagnostic électrique fait partie des diagnostics immobiliers à réaliser lors de la vente d'un bien immobilier ou de sa location. Il est obligatoire si l’installation électrique de la maison est âgée de plus de 15 ans (article L. 134-7 du code de la construction et de l’habitation). Dans le cas contraire, l'acquéreur ou le locataire peut toujours le demander, mais ce sera au bon vouloir du propriétaire.

Les résultats du diagnostic sont ensuite annexés au DDT (Dossier de Diagnostics Techniques), qui regroupe l'ensemble des diagnostics, afin d'être joint à un contrat de bail ou à un compromis de vente.

Le principal objectif de cette opération est de vérifier que l’installation électrique ne présente aucun risque pour la sécurité des occupants.

Le point essentiel de ce diagnostic est donc la sécurité de l'installation. Celle-ci ne doit pas être confondue avec la conformité. Un logement peut très bien ne pas être conforme à la norme NF C 15-100 qui régit toute installation électrique, sans être pour autant dangereuse.

Pour s'assurer de la non dangerosité du système d'alimentation, le diagnostiqueur va procéder au contrôle d'un certain nombre de points. Cette vérification se fait de visu et à l'aide de tests, mais sans démonter quoi que ce soit.

Dans les faits, le diagnostic électrique répond au cahier des charges du Fascicule de Documentation FD C 16-600 et porte sur plus de 80 points de contrôle, dont voici les principaux :

  • Présence d’un appareil AGCP (appareil général de commande et de protection) accessible, c’est-à-dire un disjoncteur général ;
  • Présence et test des différents dispositifs de protection contre les surintensités et les fuites de courant (disjoncteur, interrupteur différentiel, etc.) ;
  • Présence d'une liaison équipotentielle générale, locale au niveau de la salle de bain, le tout relié à la terre ;
  • Présence de prises de terres pour certains appareils énergivores et mise à la terre au niveau du tableau ;
  • Respect des normes de positionnement des interrupteurs près des points d'eau ou des sources de chaleur ;
  • Absence de conducteurs non protégés, de matériels électriques vétustes ou inadaptés.

Prix moyen d'un diagnostic électrique

C'est principalement la taille du logement, et plus précisemment le nombre de pièces, qui va dicter les prix.

Cependant pour estimation plus précise du budget, d'autres facteurs sont à considérer :

  • La zone géographique : certaines régions sont plus concurrentielles que d'autres ;
  • Les frais de déplacements : selon la localisation du bien ou diagnostiqueur, la distance à parcourir aura un impact plus ou moins important sur la facture ;
  • Le type de bien : à surface égale, les maisons présentent toujours un surcoût de 20 à 30 euros comparé à un appartement.

En moyenne, on estime le coût d'un diagnostic électrique entre 70 euros et 240 euros HT selon le type de logement. Cette fourchette de prix s'explique par le temps passé par le professionnel à inspecter les différentes pièces. Sachez que le diagnostic dure de 30 minutes pour un studio jusqu'à 2 ou 3 heures pour un T7.

Type de logement Prix moyen, pose comprise
Studio (moins de 30m2) 70€ à 105€
3 pièces (T3, minimum de 55m2) 100€ à 160€
5 pièces (T5, minimum de 79m2) 115€ à 200€
7 pièces (T7, minimum de 103m2) 130€ à 240€

Comment faire des économies sur le diagnostic électrique ?

Dans le cadre d’un diagnostic électrique, il est à noter que des astuces existent pour faire des économies. En effet, voici deux conseils que les propriétaires devraient suivre :

  • Le pack de diagnostics : cela suppose de regrouper tous les diagnostics, y compris le diagnostic électrique, et de les faire effectuer par un seul professionnel. Ce dernier peut proposer un forfait avantageux qui peut permettre une réduction jusqu’à 50% du prix du diagnostic immobilier.
  • Éviter la dernière minute : le diagnostiqueur devra être contacté à l’avance pour un rendez-vous. Il ne serait pas judicieux de le joindre en urgence. Cela peut tout à fait augmenter le montant de la facture.

Durée de validité et contenu du diagnostic

Le rapport de diagnostic doit établir un état des lieux de l'installation. En revanche, son rôle n'est de proposer des solutions techniques pour pallier aux éventuelles anomalies rencontrées.

Contenu du rapport

À l'issue du contrôle qui est réalisé selon la méthodologie stricte édictée par la norme FD C 16-600, le diagnostiqueur présente un rapport mettant l'accent sur les 4 points suivants :

  • Liste des anomalies détectées avec leurs localisations ;
  • Liste des contrôles qui n'ont pu être effectués en raison d'une inaccessibilité ;
  • Liste de l'ensemble des vérifications réalisées ;
  • Liste des risques encourus en l'état actuel.

Ce rapport sera inséré dans le DDT et permettra à tout acquéreur potentiel ou locataire de se faire une idée quant à la sécurité de l'installation et de négocier les prix en conséquence.

Durée de validité du diagnostic

Deux cas sont à distinguer :

  • En cas de vente : validité de 3 ans
  • En cas de location : validité de 6 ans

Attestation de conformité ou diagnostic électrique ?

Il est des cas où vous pouvez faire l'économie d'un diagnostic électrique lors d'une vente ou d'une location.

Si vous avez réalisé une rénovation lourde impliquant une coupure du réseau, alors une attestation CONSUEL de conformité est obligatoire pour se reconnecter. Celle-ci est valable 3 ans et vous dispense de réaliser un diagnostic durant cette période puisqu'elle a une valeur équivalente.

Qui réalise le diagnostic ?

Rappelons tout d’abord que le diagnostic électrique est à la charge du propriétaire lors de la mise en vente du bâtiment ou de sa location. Sa réalisation est confiée à un opérateur professionnel spécialisé, appelé diagnostiqueur, qui n’aura aucun lien professionnel ou personnel avec le propriétaire du bien immobilier.

Le prestataire qui accomplit le diagnostic électrique doit posséder une certification délivrée par un organisme agréé par la COFRAC (Comité Français d’Acréditation) tel que Veritas ou Dekra pour les plus connus.

Par ailleurs, le diagnostiqueur devra aussi détenir une assurance civile professionnelle valide. Ce document permet au propriétaire d’avoir une couverture en cas d'incident lié à défaut électrique.

À titre d'information, il existe de très nombreuses sociétés de diagnostic. Alors n'hésitez pas à faire jouer la concurrence. Si vous le souhaitez, vous pouvez déjà obtenir de premiers devis estimatifs. C'est gratuit et sans engagement.

POUR ALLER PLUS LOIN SUR LE SUJET :

Devis travaux gratuits

Vous voulez obtenir des devis ? Vous recherchez des artisans ?

Obtenez des devis en quelques jours
Devis gratuit et sans engagement
Données sécurisées et confidentielles