Prix au mètre carré des travaux de construction et rénovation

Prix d'un tubage de cheminée ou de poêle en 2021.

Installation d'un tubage Combien coûte le tubage d'une cheminée ou d'un poêle à bois ? Quel est le coût moyen d’un tubage au mètre linéaire (ml) ? En quoi consiste le tubage ? Dans quelles mesures de tels travaux sont-ils obligatoires ? Combien coûte l’installation par un professionnel RGE ? Quelles sont les aides financières pour un tubage de cheminée ou de poêle ? Nous tentons de répondre à toutes vos interrogations.

Qu’est-ce qu'un tubage de cheminée ou de poêle ?

Le tubage d’une cheminée ou d'un poêle à bois est la mise en place d’un tube en inox tout le long de la cheminée. Cette opération a pour objectif de raccorder une poêle à bois ou à granulés ou encore une chaudière. Elle est réalisée lorsque le conduit actuel n’est plus en état d’assurer l’évacuation des fumées.

Conçu pour résister à de fortes températures, le tubage est avantageux en plusieurs points.

D’une part, c’est une solution particulièrement efficace si l’on veut étanchéifier son conduit de cheminée. En plus de faciliter le ramonage, celle-ci optimise la consommation de combustible, ce qui améliore à son tour la performance énergétique de l’habitation. Elle fait ainsi faire des économies d’énergie au foyer qui l’utilise.

D’autre part, le tubage limite l’accumulation de suies goudronnées et de bistres qui, rappelons-le, est à l’origine de la plupart des feux de cheminée. Cela empêche, entre autres, la corrosion due à l’acidité de la fumée.

Quelles sont les obligations en matière de tubage de cheminée ?

Depuis 2012, toutes les habitations neuves doivent faire l’objet d’un tubage de cheminée. Cette obligation s’étend jusqu’aux maisons anciennes disposant de cheminées fermées, de poêles à combustion et d’inserts. Pour le cas d’un foyer ouvert, la réglementation est plus souple. Il est toutefois recommandé de gainer son conduit. Cela améliore l’isolation du dispositif et le protège contre la corrosion.

Par ailleurs, ce type de travaux est régi par la norme NF DTU 24.1. Voici les points clés à respecter :

  • Le conduit d’évacuation des fumées doit être ramoné avant la pose du nouveau tube.
  • Le tubage doit couvrir toute la longueur du conduit.
  • Les accessoires utilisés doivent, sans exception, être compatibles avec l’installation.
  • La ventilation du conduit maçonné doit être maintenue, sur la partie basse tout comme sur la partie haute.
  • Un test d’étanchéité est obligatoire tous les 3 ans.

Pour s’assurer de la conformité de l’installation, il est préférable de faire appel à un artisan fumiste qualifié. Celui-ci se chargera de réaliser un diagnostic avant d’entamer les travaux. Rappelons que ce professionnel est habilité à octroyer un certificat de pose que vous remettrez plus tard à votre assureur.

Combien coûte en moyenne le tubage d’une cheminée.

Les travaux engagés dans le tubage de cheminée ont un coût qui est susceptible de varier en fonction de plusieurs paramètres :

Le type de conduit choisi : un tubage simple n’aura pas le même prix qu’un tubage à double paroi. Il est à noter que ce dernier protège des incendies et permet de maintenir en deçà de 30 ° C la température de la surface du conduit.

Le choix du matériau : d’habitude, l’inox est mis en avant dans les travaux de tubage de cheminée. Sur le marché, d’autres tubes sont réalisés à partir d’autres matériaux.

Les dimensions du conduit : un conduit de taille imposante nécessite l’utilisation d’un tube de gros diamètre. Cela a une incidence sur le prix qui, notons-le, croît en fonction du diamètre.

Les accessoires nécessaires : l’ajout d’accessoires tels que les tés de purge, les coudes ou les réductions coniques contribuent à faire fluctuer le prix d’un tubage de cheminée. Il n’est donc pas surprenant si dans la globalité, un projet de tubage va de 300 à 1 500 euros, le tout compris.

En fonction des choix effectués, le prix d'un tubage va osciller entre 80 et 320 euros / ml, fournitures et la pose comprises.

Type de tubage Prix moyen, pose comprise
Tubage flexible Ø ≤ 180 mm 80 à 140 euros / ml
Tubage flexible Ø ≥ 200 mm 140 à 170 euros / ml
Tubage rigide Ø ≤ 250 mm 90 à 165 euros / ml
Tubage rigide Ø ≥ 250 mm 115 à 320 euros / ml
Tubage à double paroi 140 à 320 euros / ml

Prix d'un tubage : le coût du matériel.

Prix d’un tubage flexible.

Facile à poser, ce matériel est conseillé pour les conduits qui présentent une inclinaison. C’est le moins cher en matière de tubage de cheminée. Il faut effectivement compter entre 40 et 75 euros le mètre linéaire pour les produits de diamètres inférieurs à 180 mm. Notons que ces coûts peuvent s’envoler jusqu’à plus de 100 euros pour un tubage de 200 à 250 mm de diamètre.

Prix d’un tubage rigide.

Cet équipement s’adresse aux maisons dont le conduit de la cheminée est vertical. La fourchette des prix est bien plus large et varie entre 50 et 250 euros. Voici les prix d’un tube rigide en inox en fonction du diamètre :

  • Tube droit de 100 mm : 50 euros
  • Tube droit de 250 mm : entre 75 et 100 euros.
  • Tube droit de 450 mm : entre 110 et 160 euros.
  • Tube droit de 1000 mm : entre 145 et 200 euros.
  • Tube droit de 1330 mm : entre 200 et 250 euros.

Prix d’un tubage à double paroi.

En plus des modèles à simple paroi classique, il existe des tubes à double paroi qui permettent une réduction de température de l’ordre de 30 ° C. Ces dernières ont l’avantage d’être plus résistantes et réduisent les risques d’incendies. Cela est dû à la présence d’une couche de laine minérale compressée qui joue le rôle d’isolant thermique entre les parois. Sur le marché, il faut compter entre 100 et 250 euros par ml.

Prix du tubage de cheminée en fonction de l’installation.

Parmi toutes les installations existantes, le tubage le moins cher se fait sur une cheminée possédant un conduit maçonné. Il suffit, en effet, d’installer une gaine. Néanmoins, la structure en place doit être en bon état. Autrement, il va falloir rajouter les coûts de la maçonnerie au prix du tubage.

Notons cependant que toutes les maisons et notamment les résidences anciennes ne possèdent pas de conduit maçonné. Dans ce cas, il est toujours possible de réaliser un tubage pour un poêle ou même une cheminée. Vous aurez alors le choix entre concevoir une nouvelle souche de cheminée, ou opter pour une installation de conduit soit par l’intérieur soit par l’extérieur de votre habitation.

Créer une nouvelle souche de cheminée.

La souche de cheminée obéit à des règles strictes. Tout d’abord, elle ne doit pas dépasser de 40 cm du toit. Ensuite, la distance qui la sépare des autres constructions doit être de 8 m minimum. Il est aussi préférable de l’orienter à la direction opposée des vents qui risquent d’entraver son fonctionnement. Enfin, il va falloir s’assurer de son étanchéité pour que celle-ci soit efficace.

Dans ce cas, vous aurez à rajouter le prix d’une souche de toit préfabriqué de 725 à 1260 euros aux prix de la fumisterie et de la pose.

Coût d'un tubage par l’intérieur.

La sortie en toiture est encouragée par la norme DTU 24.1. Tout comme la souche de cheminée, le conduit d’évacuation ne doit pas dépasser le faîtage de la maison de plus de 40 cm. Dans ce cas, le tube rigide ou en inox devra passer au travers des murs, des planchers et de la toiture ce qui peut être pénible. Il sera effectivement indispensable de couvrir la hauteur entre la cheminée et le plafond, celle entre le plancher et le haut des combles et pour finir, la distance qui sépare l’angle supérieur du toit à l’axe de sortie de la cheminée.

Soulignons que sur le marché, les fabricants proposent des kits de conduits d’intérieur très faciles à poser. Il faudra, à ce titre, préparer un budget d’environ 1 100 euros, pose comprise, pour couvrir une hauteur de 6 mètres linéaires, soit l’équivalent d’une maison à un étage possédant un grenier.

Coût d'un tubage par l’extérieur.

L’installation d’un tubage par l’extérieur est une alternative si on ne veut pas installer de conduit de cheminée. Elle est préconisée pour pallier au manque d’espace dans le logement. Si la sortie normale d’un conduit d’évacuation de fumées se fait par le toit, cette solution admet une sortie en façade et en ventouse.

La sortie en façade utilise la façade de la maison pour évacuer les fumées. Les coûts sont plus légers étant donné qu’il suffit de faire un trou dans le mur. Cependant, cette technique peut nuire à l’esthétique du logement. Les murs peuvent, en effet, être entachés par la fumée qui en ressort. De même, si le conduit donne dans une ruelle fréquentée, une protection sera à prévoir.

Quant à la sortie en ventouse, c’est une configuration de conduit atypique puisqu’elle a une double fonction. La première consiste à rejeter la fumée et la deuxième, à approvisionner en air la poêle à bois. Ce système est réalisable, que ce soit avec une sortie en toiture ou en façade. Si vous voulez l’adopter, assurez-vous de poser un matériel de chauffe suffisamment étanche.

Dans les deux cas, les conduits sont faits pour résister aussi bien à la corrosion qu’aux intempéries. Pour une hauteur de 6 mètres, les prix moyens du tubage sont de 1 225 euros soit 204,16 euros par ml, installation comprise. On notera que ces solutions ne s’appliquent pas seulement au poêle à bois mais à beaucoup d’autres appareils de chauffage comme les inserts, les chaudières ou les foyers ouverts.

Les coûts varient non seulement en fonction du type d’installation, mais également en fonction des matériaux utilisés.

Combien coûte l’installation d’un tubage de cheminée ?

Pour que les travaux de tubage soient conformes à la norme DTU 24.1 P1, il est essentiel d’engager un professionnel RGE. Soulignons que le prix de la pose varie en fonction de plusieurs paramètres tels que la région, l’état du conduit ainsi que ses caractéristiques, et bien sûr la hauteur du tubage nécessaire.

Le tarif moyen de pose du tubage est évalué entre 40 et 68 euros par ml.

Si un nettoyage doit précéder les travaux, les frais seront facturés en supplément. A titre d’information, le tarif forfaitaire d’un ramonage se situe entre 40 et 75 euros.

Quelles sont les aides disponibles pour le tubage ?

TVA appliquée au tubage de cheminée.

Pour une construction neuve, les travaux de tubage sont soumis à une TVA fixée à 20 %. Cependant, si votre maison date de plus de deux ans, vous pourrez être éligible à une TVA de 10 % ou de 5,5 %. Dans ce deuxième cas, le type de poêle ou d’insert que vous choisirez pour votre logement sera décisif.

Soulignons que pour bénéficier d’une taxe de 5,5 %, le matériel que vous vous apprêtez à installer devra afficher un haut rendement. Celui-ci devra être fourni puis installé par un professionnel Reconnu Garant de l’Environnement (RGE). Si ces conditions ne sont pas remplies mais que la pose est tout de même prise en charge par un artisan fumiste certifié, une TVA de 10 % sera appliquée au matériel et à la main-d’œuvre.

Le crédit d’impôt cheminée.

Cette aide concerne les inserts de cheminée les plus économes en énergie ainsi que les travaux de tubage. Le montant du CITE s’élève à 30 % du coût de la fourniture. On notera que cette subvention est sous condition de ressources, et plafonnée à 8 000 euros pour un individu seul, 16 000 euros pour un couple marié à laquelle on rajoutera 400 euros par personne à charge.

Pour être éligible, il est capital que le logement ait été construit depuis au moins deux ans. Dans le cas d’un foyer non imposable, l’administration fiscale procèdera à un remboursement par chèque. Cela s’applique aussi si le montant de l’avoir excède celui de l’impôt du.

La prime énergie.

C’est une subvention que les fournisseurs d’énergie octroient sous forme de prime à l’occasion d’une pose/rénovation de chauffage ou des travaux de tubage de cheminée.

Cette aide peut être cumulée au crédit d’impôt cheminée ainsi qu’au prêt à taux zéro. Tout comme avec le crédit d’impôt, un certain niveau de performance est requis pour en bénéficier. De plus, seules les habitations achevées depuis plus de deux ans peuvent en profiter.

Les aides financières de l’Anah.

L’agence nationale pour l’amélioration de l’habitat finance les foyers les plus modestes dans le cadre du programme « Habiter mieux ». Le tubage de cheminée fait partie des travaux éligibles, au même titre que l’installation d’une cheminée avec insert. En fonction de leurs revenus, les ménages modestes peuvent profiter d’un montant allant de 35 % à 50 % des travaux. Cette aide est valable pour les travaux n’excédant pas 20 000 euros.

Exemple de devis pour un tubage de cheminée.

Le présent devis porte sur le tubage d’une cheminée à conduit maçonné. Il comprend la fourniture et la pose d’un tube à double paroi, d’un chapeau et d’un solin d’étanchéité. Des travaux de finition seront également réalisés pour le plafond.

Conduit rigide D 180 1 m : 3 * 110.88 euros = 332,64 euros

Coudes : 2 * 43 euros = 86 euros
Chapeau de finition : 1 * 82,45 euros
Support au toit : 1 * 31,27 euros
Solin d’étanchéité pour toit : 1 * 96,66 euros
Main-d’œuvre : 340 euros
Total HT : 969,02 euros
TVA 10 % : 96,9 euros

Total TTC : 1065,92 euros

Devis travaux gratuits

Vous souhaitez obtenir des devis de pros ? Vous recherchez des artisans ?

Faites votre demande de devis en quelques clics
100% gratuit et sans engagement
100% sécurisé et confidentiel
Des pros vous contactent pour établir des devis sur toute la France et la Belgique
Faire des économies