Prix au mètre carré des travaux de construction et rénovation

Prix d'une rénovation de grange en 2020.

Rénovation d'une grange Combien ça coûte de transformer une grange en un espace habitable ? Quel est le prix au m2 d'une rénovation de grange ? Quels sont les travaux à réaliser pour aménager une grange ? Nous tentons de répondre à toutes vos interrogations.

Avantages d'une rénovation de grange.

Si vous avez besoin de plus d’espace habitable ou si vous voulez devenir propriétaire d’une maison à moindre prix, rénover votre grange peut être la solution idéale. En la transformant en un cocon habitable, non seulement vous économiserez, mais vous aurez également la chance de disposer d’un logement confortable au design atypique et original.

La rénovation d’une grange coûte, en effet, moins cher qu’une nouvelle construction de même dimension puisque la structure porteuse est déjà existante. Il suffit juste d’améliorer son confort en aménageant au mieux la grande surface disponible à l’intérieur. Son apparence extérieure ne va pas vraiment changer, elle sera juste améliorée ou modernisée en fonction des besoins. Vue de l’extérieur, la grange aura donc toujours l’aspect d’une grange même quand elle sera rénovée.

Il y a aussi la question de la TVA qui rend ce projet encore plus intéressant. Si son taux est de 20 % dans le neuf, sur les fournitures et la main d’œuvre, celui-ci est de 10 % pour les travaux ordinaires et de 5,5 % pour les travaux d’amélioration de performance énergétique dans la rénovation (bâtiment âgé de plus de 2 ans). Cet écart impacte considérablement le budget et peut faire toute la différence.

Pour terminer, la rénovation de la grange contribue à l’augmentation de la valeur immobilière de la propriété. Cela peut être d’une grande aide en cas de revente future.

Coût de rénovation d’une grange : quels travaux ?

La rénovation d’une grange comprend un certain nombre de travaux qui peuvent être classés en 3 grandes catégories : la remise en l’état de la grange, la viabilisation et la transformation de la grange, les finitions.

La remise en l’état de la grange.

La remise en l’état de la grange consiste à la réhabiliter pour qu’elle soit prête à accueillir de nouveaux aménagements. Il s’agit entre autres du nettoyage et de la réparation des murs, du plafond, du sol et des éléments de la toiture.

Il y a aussi la résolution des problèmes d’humidité tels que les remontées capillaires, l’étanchéité défaillante des ouvertures (portes et fenêtres) ainsi que les différentes opérations d’assainissement comme le retrait d’amiante, de plomb, de moisissures, de champignons, de termites, etc…

La viabilisation et la transformation de la grange.

La viabilisation et la transformation de la grange portent sur l’aménagement proprement dit de la grange. Elles incluent les diverses modifications de structures, les travaux de cloisonnement, la mise en place d’une mezzanine, la création d’un circuit d’eau et d’électricité et leur raccordement aux différents réseaux publics, l’aménagement d’une salle d’eau, les travaux d’isolation...

Sans oublier, pour finir, les finitions... Celles-ci portent sur la pose des revêtements muraux, de plafond et de sol, et sur l’installation et l’agencement des mobiliers, des éclairages et des appareils en tout genre (électroménagers, chauffage, climatisation...).

Prix moyen de rénovation d’une grange.

Le coût de rénovation d’une grange varie en fonction du type d’aménagement à réaliser, des matériaux à mettre en œuvre et bien sûr de l'état initial de la grange. En exposant les tâches comme nous l’avons fait ci-dessus, elles semblent faciles à déterminer et à réaliser, mais ce n’est pas du tout le cas. C’est pourquoi, il est fortement recommandé de faire appel à un architecte pour vous accompagner et vous orienter tout au long du projet.

Le prix de rénovation d'une grange est assez conséquent, à savoir 800 à 3 000 euros / m2, fournitures et pose comprises. Il le sera d'autant plus si vous envisagez de modifier ou de rajouter une structure porteuse. Informez-vous bien avant de prendre une décision pour éviter les mauvaises surprises.

Type de rénovation Prix moyen, main d'oeuvre comprise
Rénovation légère (cloisonnement, finitions) 800 à 1 200 euros / m2
Rénovation intermédiaire (rénovation légère + aménagement de salles d’eau, viabilisation) 1 200 à 2 000 euros / m2
Rénovation lourde (rénovation complète + modifications structurelles) 2 000 à 3 000 euros / m2

Comme toujours, les prix pratiqués sont dégressifs : plus la surface à rénover est importante, plus le prix à payer au m2 diminue. Les montants indiqués dans le tableau n’incluent pas le coût de la viabilisation de la grange qui peut aller de 3 000 à 15 000 euros selon la distance qui la sépare du point de raccordement au réseau public d’eau potable, d’électricité ou de gaz.

Prix de rénovation d’une grange : frais de diagnostic et d’accompagnement par un architecte.

L’intervention d’un architecte est d’une grande nécessité dans le cadre d’un projet de ce genre. C’est celle-ci qui va permettre de déterminer la faisabilité des travaux, le type d’aménagement compatible avec la structure existante, le type de matériau à utiliser et les tâches à réaliser au moyen d’un diagnostic préalable.

Le professionnel va, en effet, relever les défauts de la bâtisse, examiner si elle est saine ou non (amiante, plomb, champignon, termite) et définir les différents corps de métier auxquels il faut faire appel. Il va aider le maître d’ouvrage dans sa prise de décision et essayer, autant que possible, de trouver un compromis entre les moyens financiers, les contraintes des lieux et les attentes.

Le tarif moyen d’un architecte est de 150 euros pour le diagnostic préalable de la grange. S’il doit accompagner le propriétaire dans les démarches administratives jusqu’au dépôt de la demande de permis de construire, ses honoraires vont se situer dans une fourchette de 2 à 5 % du coût global du projet. S’il doit être présent jusqu’à l’appel d’offre des professionnels qui vont oeuvrer pour le projet, sa rémunération va varier entre 5,5 et 7 % du montant global du projet. Et s’il faut qu’il reste jusqu’à la fin de l’ouvrage, son salaire va osciller entre 8 à 12,5 % du coût total du projet.

Démarches administratives relatives à la rénovation d’une grange.

Avant de vous lancer dans un projet de rénovation de grange, vous devez effectuer quelques démarches administratives.

La première est la consultation du plan local d’urbanisme (PLU). Il se peut que les textes indiquent que la zone sur laquelle la grange est implantée n’est pas constructible. Il se peut aussi qu’il y ait des exigences en termes de matériaux ou de couleur qu’il faut respecter. Il est essentiel de se conformer aux normes en vigueur pour éviter les problèmes pouvant générer un surcoût considérable sur le devis final.

La seconde est la détermination de la surface à aménager. La rénovation va certainement apporter quelques modifications à l’aspect extérieur de la grange, une déclaration préalable des travaux est donc obligatoire. Cependant, lorsque la surface du plancher, une fois les travaux terminés, est prévue à plus de 150 m2, cette procédure ne suffit plus. Il faut impérativement avoir un permis de construire dont la demande doit obligatoirement être appuyée par un architecte.

La troisième concerne la viabilisation de la grange. Il faut se renseigner sur les démarches relatives au raccordement de la grange au réseau public d’eau potable, d’électricité et de gaz, car celles-ci peuvent constituer un motif de refus de permis de construire.

Devis travaux gratuits

Vous souhaitez obtenir des devis de pros ? Vous recherchez des artisans ?

Faites votre demande de devis en quelques clics
100% gratuit et sans engagement
100% sécurisé et confidentiel
Mise en relation avec des pros près de chez vous sur toute la France
Recevez des devis de pros et comparez

En naviguant sur le site, vous acceptez les cookies : OK