Prix au mètre carré des travaux de construction et rénovation

Prix d'un faîtage de toiture en 2020.

Faîtage de toiture Combien coûte le faîtage d’une toiture ? Quel est le prix au mètre linéaire d’un faîtage scellé, à sec, cranté, en lignolets, en paille ou en bande de terre argileuse ? Quel est le coût de pose d’un faîtage ? Nous tentons de répondre à toutes vos interrogations.

Qu’est-ce qu’un faîtage de toiture ?

Le faîtage est un élément incontournable d’une toiture à versants. Il joue un rôle très important : il assure non seulement la jonction des différents pans du toit, mais aussi la ventilation et l’imperméabilité de l’ensemble de sa structure. S’il vient à se dégrader ou si sa pose n’a pas été faite dans les règles de l’art, il y a de fortes chances de rencontrer des problèmes d’infiltration d’eau pouvant engendrer de nombreuses autres complications telles que la fragilisation des murs et du plafond, ou encore la formation de moisissures.

Prix d’un faîtage de toiture : facteurs de variation.

Le prix d’un faîtage varie en fonction de 5 paramètres principaux :

  • Le type de toit : la technique à mettre en oeuvre diffère selon que le toit soit en tuiles, en métal, en ardoise, en chaume ou végétal. Chaque procédé a ses particularités et ses coûts.
  • La nature du projet : la pose d’un faîtage dans le cadre d’une nouvelle construction est toujours moins onéreuse que dans la rénovation puisque, au cours de celle-ci, il y a toujours des travaux supplémentaires (dépose de l’ancien faîtage, quelques réparations, etc…) dont la complexité et la technicité dépendent de l’état de la toiture à réhabiliter.
  • L’accessibilité du toit : si le toit est difficile d’accès, les travaux seront un peu plus difficiles et chronophages ; le couvreur peut donc facturer plus cher son intervention.
  • Le nombre de versants : plus il y a de versants, plus il y aura de faîtage à réaliser et plus le prix du projet sera revu à la hausse.
  • Ses matériaux constitutifs : les matériaux utilisés diffèrent selon la technique adoptée. Le coût d’installation d’un faîtage est donc toujours différent que ce soit en termes fournitures ou en termes de main d’oeuvre. Pour un matériau donné, il y a aussi la question de qualité et de marque dont l’influence sur le prix n’est pas négligeable.

Prix moyen d’un faîtage de toiture.

Chaque technique de pose requiert l’usage de matériaux spécifiques. Etant donné que le coût moyen de la main d’oeuvre ne connaît pas trop de fluctuations dans l’ensemble, le prix du faîtage sera principalement fonction du prix d’achat des fournitures.

A la différence de nombre d'autres travaux, les coûts ici ne sont pas exprimés au m2 mais en ml (mètres linéaires). On estime que le prix moyen d’un faîtage est situé dans une fourchette de 25 à 165 euros / ml, fournitures et pose comprises, comme l’indique le récapitulatif suivant :

Type de faîtage Prix au ml, pose comprise
Faîtage scellé 45 à 110 euros / ml
Faîtage à sec 48 à 165 euros / ml
Faîtage cranté, simple ou double pince 38 à 69 euros / ml
Faîtage en lignolets 25 à 50 euros / ml
Faîtage en paille 25 à 50 euros / ml
Faîtage en bande de terre argileuse 65 à 90 euros / ml

Prix d’un faîtage scellé : pour toiture en tuiles.

Le faîtage scellé consiste à fermer ou à jointer 2 pans du toit en les scellant au mortier ou à la chaux, puis à disposer (en ligne) les tuiles faîtières en forme de chapeau en dessus. Il ne reste plus, par la suite, qu’à fermer les 2 extrémités de la ligne faîtière avec des frontons. Généralement, il faut 2 tuiles faîtières par mètre linéaire.

Le prix d’un faîtage scellé oscille entre 45 et 110 euros / ml, pose comprise. Cette fourchette comprend le prix d’achat d’une unité tuile faîtière et d’une unité de fronton qui va de 5 à 15 euros et de 8 à 15 euros, respectivement.

Prix d’un faîtage à sec : pour toiture en tuiles.

Le faîtage à sec est assez similaire au précédent, mais au lieu d’utiliser du mortier ou de la chaux, on utilise un closoir. Il s’agit d’un dispositif en alu dont la face externe est teintée dans la même nuance que les tuiles de couverture. Il a l’avantage de permettre une meilleure ventilation puisqu’il y a des bouches d’aération à ses extrémités et que sa structure est recouverte de petits trous. Pour éviter l’intrusion des rongeurs ou de certains insectes, il est possible d’opter pour un modèle à peignes.

Le prix d’un faîtage à sec est évalué entre 48 et 165 euros / ml, pose comprise. En gros, il faut compter entre 15 et 211 euros pour un rouleau de 5 m de longueur et de 300 à 390 mm de largeur de closoir ventilé, 1,18 euros le mètre pour un closoir à peigne et 1,90 euros le mètre d’un closoir spécial pour tuile en béton.

Prix d’un faîtage cranté, simple ou double pince : pour toiture en métal.

Le faîtage cranté en zinc, en PVC ou en alu est fait pour les toits métalliques dans le genre tôle ou bac acier. Sa réalisation est assez aisée, il suffit de poser une bande faîtière à simple ou double pince en zinc, en PVC ou en alu entre les pans de la toiture.

Le prix d’un faîtage pour toiture métallique oscille entre 38 et 69 euros / ml, pose comprise. Il faut environ 19 euros / ml pour la faîtière crantée, 13 euros / ml pour la faîtière en alu et 24 euros / ml pour la faîtière en PVC.

Prix d’un faîtage en lignolets : pour toiture en ardoise.

Le faîtage d’une toiture en ardoise est obtenu en sculptant en lignolets la dernière rangée d’ardoises et en renforçant la jointure des pans avec des pointes en cuivre. L’ensemble est ensuite recouvert de mastic de terre ou de mastic de silicone pour optimiser son étanchéité et sa résistance.

Le prix d’un faîtage en lignolets se situe entre 25 et 50 euros / ml. Il ne s’agit-là que du coût de la main d’œuvre puisque le prix des fournitures est déjà inclus dans le prix total de la toiture.

Prix d’un faîtage en paille : pour toiture végétalisée.

Le faîtage d’une toiture végétalisée est constitué de pailles, de feuilles et souvent des mêmes végétaux qui se trouvent sur le reste de sa surface. Il n’y a pas de dispositif spécifique à mettre en place. Son prix est donc égal au coût de la main d’œuvre nécessaire pour la pose d’un faîtage en général, c’est-à-dire 25 à 50 euros / ml, puisque le prix des fournitures est déjà compris dans le coût total de la toiture.

Prix d’un faîtage en terre argileuse : pour toiture en chaume.

Comme pour le faîtage d’un toit végétal, le faîtage d’un toit en chaume ne nécessite aucun matériau spécifique. Il faut juste enrober et maintenir les roseaux disposés dessus à l’aide d’une bande de terre argileuse sur laquelle on plantera des oignons d’iris pour garantir une meilleure solidité.

Le prix d’un faîtage en terre argileuse se trouve entre 75 et 90 euros / ml, pose comprise.

Prix d’un faîtage de toiture : le coût de la pose.

Le prix de pose d’un faîtage dépend du professionnel engagé. Certains proposent un taux horaire de 10 à 15 euros. Généralement, il faut entre 2 et 6 heures pour réaliser le faîtage d’une toiture, mais pour éviter les mauvaises surprises, il vaut mieux opter pour une facturation au forfait : 25 à 50 euros / ml, hors fournitures.

Prix d’une réfection de faîtage.

Après plusieurs années d’usure, le faîtage doit être remplacé pour que le toit puisse continuer à remplir son rôle. Les coûts à prévoir à cet effet sont les suivants :

  • Dépose d’un faîtage scellé : 15 à 20 euros / ml
  • Changement d’un faîtage scellé en un faîtage à sec : 45 à 60 euros / ml
  • Renouvellement des tuiles de faîtage : 15 à 20 euros / ml
  • Remplacement intégral du faîtage : 130 euros / ml
Devis travaux gratuits

Vous souhaitez obtenir des devis de pros ? Vous recherchez des artisans ?

Faites votre demande de devis en quelques clics
100% gratuit et sans engagement
100% sécurisé et confidentiel
Mise en relation avec des pros près de chez vous sur toute la France
Des pros vous contactent pour établir des devis

En naviguant sur le site, vous acceptez les cookies : OK