Prix au mètre carré des travaux de construction et rénovation

Prix du parquet et de la pose en 2023.

Pose d'un parquet Combien coûte un parquet ? Quel est le prix au m2 d’un parquet massif, contrecollé ou stratifié ? Quel est le tarif d’un professionnel pour la pose d’un parquet ? Quel est le prix des finitions ? Nous tentons de répondre à toutes vos interrogations.

Avantages et inconvénients d’un parquet.

Le parquet est actuellement le revêtement de sol le plus tendance. Que ce soit du vrai bois ou du bois d’imitation, son attrait demeure sans égal. Il est à la fois chaleureux, authentique et naturel. Il convient à tous les designs, des plus traditionnels aux plus modernes.

Outre cela, le parquet a une bonne capacité d’isolation thermique et acoustique. De plus, il est durable, notamment ceux en bois massif, et solide. Il est également facile à rénover. Il suffit juste de le poncer pour lui redonner un coup de jeune et remplacer les lames abîmées en cas de besoin.

Toutefois, malgré ses points forts, il présente quelques inconvénients. Le bois ne résiste pas très bien à l’humidité, surtout le bois naturel. Il faut donc lui appliquer un produit hydrofuge pour mieux le protéger et préserver son état. De même, il faut le traiter avec un fongicide pour éviter qu’il ne se fasse manger par des insectes xylophages. Mais pas de panique, les parquets vendus ans le commerce sont généralement déjà traités.

En revanche, le parquet nécessitera toujours de l'entretien. En effet, le bois a tendance à perdre son éclat avec le temps, il faut donc penser à renouveler sa teinte, sa lasure ou sa finition de temps à autre.

Prix moyen au m2 d’un parquet avec la pose.

Le prix d'un parquet dépend principalement de la nature du bois utilisé.

D'autres paramètres vont influer sur le prix, mais de manière secondaire. Ces éléments devront tout de même être pris en compte afin d'affiner les devis :

  • L'épaisseur des lames.
  • La résistance du bois.
  • Le traitement et les finitions du bois.
  • Le type et le motif de pose.

En fonction des choix effectués, le coût d'un parquet est estimé entre 30 et 175 euros / m2, fournitures et pose comprises, comme l’indique le récapitulatif ci-dessous :

Type de parquet Prix moyen, pose comprise
Parquet en bois massif 45 à 175 euros / m2
Parquet en bois flottant ou contrecollé 40 à 140 euros / m2
Parquet en bois stratifié 30 à 92 euros / m2

Prix d’un parquet en bois massif.

Le parquet en bois massif est 100 % en bois naturel à essence unique. Il est apprécié de tous du fait de sa noblesse et de son authenticité. Il est très résistant et dispose d’une durée de vie plus longue que les autres.

Le plus souvent, il est fait à base de bois européen comme le pin ou le chêne puisqu’il présente un bon rapport qualité/prix. Mais il est possible d’en trouver de plus haut de gamme en bois exotique (ipé, iroko, teck, etc…) ou en bois précieux (palissandre). Dans ce cas-là, il faut être prêt à y mettre le prix fort, car la majorité d’entre eux sont importés.

Le prix d’un parquet en bois massif oscille entre 45 et 175 euros par m2, pose comprise, selon l’essence de bois choisie et son épaisseur (17 à 23 mm).

Prix d’un parquet en bois flottant ou contrecollé.

Le parquet en bois flottant, également appelé parquet contrecollé, constitue un intermédiaire entre le parquet massif et le parquet stratifié. Il est obtenu en superposant deux ou trois strates de lames de bois : des panneaux synthétiques de fibres de bois ou de latté résineux sur la partie inférieure et une couche d’usure en bois naturel à la surface. Comme le parquet massif, le bois noble du contrecollé peut être du bois européen ou du bois importé selon les préférences, et donc, sa résistance et sa durabilité vont en dépendre.

On peut rencontrer deux types de parquet contrecollé sur le marché : le multifrise et le monolame. Le premier est moins onéreux. Il est caractérisé par la présence de plusieurs petites lames ou frises de bois différentes à la surface d’une même lame. Le second, quant à lui, a un aspect plus proche du parquet massif : une seule grosse lame (recommandé pour les grandes surfaces), divers choix de dimensions, de motifs et de teinture.

Le prix d’un parquet flottant varie entre 40 et 140 euros, pose comprise, suivant l’essence de bois choisie pour la couche d’usure, son épaisseur (2,5 à 6 mm) et ses dimensions.

Prix d’un parquet en bois stratifié.

Le parquet stratifié est le moins cher du marché. Il est fabriqué à base de matière synthétique imitant le bois. En d’autres termes, il ne contient aucun bois naturel.

Il est personnalisable à souhait, plus tolérant à l’eau et n’attire pas les insectes xylophages. Son principal inconvénient réside dans sa faible capacité d’isolation et c’est la raison pour laquelle il faut le doubler d’une sous-couche au moment de sa pose.

Le prix d’un parquet en bois stratifié est évalué entre 30 et 92 euros par m2, pose comprise, en fonction de sa qualité.

Prix d'un parquet posé pour pièce humide.

Le parquet étant sensible à l'eau, les salles de bain ou les cuisines sont plutôt à éviter avec ce type de revêtement. Même traitées, les lames de bois ne pourront pas garder leur éclat d'origine au fil du temps.

Mais pour ceux qui veulent tout de même opter pour du parquet, il faudra passer par du stratifié. C'est la seule solution garantissant la bonne tenue du parquet. En effet, les fabricants proposent des parquets stratifiés spécial pièces humides. Ceux-ci disposent d'un traitement hydrofuge renforcé

Comptez de 40 à 92 euros / m2, pose comprise, selon l'épaisseur des lames et la qualité du traitement.

Coût d'un parquet au m2 selon le motif de pose.

La pose va impacter le prix au m2 de 2 manières :

  • Par le type de pose.
  • Par le motif de pose.

Le type de pose concerne la façon de fixer les lames de bois. Le motif de pose, lui, n'a rien à voir. Il s'agit du dessin réalisé par la disposition des lames. Comme pour du carrelage, il est possible d'imaginer nombre de motifs différents selon l'assemblage des lames.

Naturellement, plus la disposition est complexe, plus les heures de travail vont s'accumuler et le prix augmenter.

Motif de pose Prix moyen de la pose
Pose à l'anglaise 25 à 30 euros / m2
Pose point de Hongrie 50 à 75 euros / m2
Pose bâtons rompus 60 à 85 euros / m2

Prix d'une pose de parquet à l'anglaise.

La pose à l'anglaise est la pose la plus courante et n'implique pas de difficultés particulières.

Les lames sont posées parallèlement et font la même largeur. Leur longueur, quant à elle, peut être similaire ou irrégulière.

Le tarif est classique ici. Il tourne autour de 25 à 30 euros du m2.

Prix d'une pose point de Hongrie.

La pose point de Hongrie est aussi appelée "en chevrons". Les lames sont de dimensions égales et assemblées en chevrons avec une coupe en diagonale et un angle de 45 à 60°. C'est une disposition très élégante des lames, mais qui demande beaucoup plus de travail.

En effet, les lames étant plus petites, il va falloir en poser davantage pour une même surface. De plus, cela demandera plus de travail de coupe par endroits.

Pose point de Hongrie

Le pose point de Hondrie revient entre 50 et 75 euros / m2.

Prix d'une pose bâtons rompus.

Cette pose est similaire à la pose point de Hongrie mais les lames sont posées à angle droit car elles sont coupées sans diagonale. Elles sont toutes de même taille.

Pose bâtons rompus

On retrouve les mêmes prix que pour la pose point de Hondrie.

Prix d’un parquet : le coût de la pose.

La pose d’un parquet est assez technique, il vaut mieux la confier à un professionnel. En recourant à ses services, on a la garantie d’un travail bien fait et d'un résultat à la hauteur des attentes.

Il existe trois manières de poser le parquet : la pose collée, la pose clouée et la pose clipsée. Chacune d’entre elles a ses spécificités et doit être choisie en fonction du type de parquet et de ses dimensions.

La pose collée.

La pose collée convient au parquet contrecollé et au parquet massif épais de 10 à 20 mm. Comme son nom l’indique, elle consiste à fixer le parquet sur le sol au moyen d’une colle, ce qui améliore sa tenue, sa stabilité et sa résistance. Cette technique est appréciée, surtout dans la rénovation, puisqu’elle rend possible la pose du parquet sur un revêtement déjà existant et est compatible avec la mise en place d’un plancher chauffant. Son problème réside dans le fait qu’elle soit assez chronophage.

Le prix d’une pose collée de parquet est situé entre 25 et 30 euros par m2, hors fournitures.

La pose clouée.

La pose clouée, la méthode traditionnelle, est adaptée au parquet massif et au parquet contrecollé ayant une bonne épaisseur. Son principe est de clouer les lames de parquet pour les fixer au sol. Elle offre une bonne isolation sonore et thermique, et peut supporter des travaux de ponçage répétitifs. Elle est idéale pour la réalisation du parquet d’une pièce à fort passage, mais ne s’adapte pas avec un système de chauffage au sol. Autre inconvénient, une réduction de la hauteur sous plafond est à prévoir une fois les travaux réalisés, et ce, surtout si les lames sont épaisses.

Le prix d’une pose clouée de parquet est compris entre 35 et 40 euros par m2, hors fournitures.

La pose clipsée.

La pose clipsée ou la pose flottante est faite pour le parquet contrecollé ou stratifié. Dans ce cas-ci, les lames de bois sont pourvues de clips ou de clins qui permettent leur emboîtement les unes dans les autres sans nécessiter des clous ou une colle : le parquet flotte sans attaches sur le sol.

Le prix d’une pose clipsée varie entre 20 et 25 euros par m2, hors fournitures.

Pose de parquet : le prix des finitions.

Outre le prix du parquet et de sa pose, il ne faut pas oublier d’inclure dans le budget prévisionnel le coût de la préparation du sol avant d’accueillir un nouveau revêtement, le coût de la finition du parquet et le coût de la pose de plinthes si besoin est.

Le prix de la préparation du sol.

Pour que la pose du parquet soit parfaite, il faut que le sol soit nettoyé, sec et bien aplani. De même, si des détériorations graves sont constatées sur le support, il faut les rattraper, car la mise en place du parquet ne va pas régler le problème.

Le coût d’un ragréage est situé entre 15 et 35 euros par m2, pose comprise.

Le prix de la finition du parquet.

Une fois posé, il faut que le parquet soit poncé et traité pour préserver son éclat et lui conférer plus de charme. Pour ce faire, on peut citer quatre sortes de finition de parquet :

- La finition cirée : le parquet est enduit d’une fine couche de cire ;
- La finition brossée ou vieillie : uniquement pour le parquet massif, il est brossé jusqu’à l’obtention d’un aspect vieilli ;
- La finition huilée : le parquet est huilé avec un lustrant spécial puis on termine par le passage d'un chiffon imbibé de vinaigre blanc ;
- La finition vernie ou vitrifiée : le parquet est verni au moyen d’une lasure pour bois.

Le prix de la finition cirée, huilée et vernie est compris entre 5 et 8 euros / m2. Pour ce qui est de la finition vieillie et brossée, il faut compter de 20 à 40 euros / m2 puisqu’elle est plus complexe à mettre en œuvre.

Le prix de la pose de plinthes.

Certains peuvent souhaiter la pose de plinthes assorties au parquet. Le prix à payer peut aller de 7 à 40 euros / mètre linéaire selon l’essence de bois choisie.

Devis travaux gratuits

Vous souhaitez obtenir des devis de pros ? Vous recherchez des artisans ?

Faites votre demande de devis en quelques clics
100% gratuit et sans engagement
100% sécurisé et confidentiel
Des pros vous contactent pour établir des devis sur toute la France et la Belgique