Prix au mètre carré des travaux de construction et rénovation

Prix d'un parquet contrecollé en 2020.

Parquet contrecollé Combien coûte un parquet contrecollé ? Quel est le prix au m2 d’un parquet contrecollé ? Quel est le coût de la pose ? Nous tentons de répondre à toutes vos interrogations.

Principes et avantages d’un parquet contrecollé.

Le parquet contrecollé constitue un intermédiaire entre le parquet massif et le parquet stratifié. Contrairement au premier, il n’est pas entièrement fait de bois noble, mais il est largement plus qualitatif que le second. Il peut durer 60 à 70 ans en fonction de l’environnement et des contraintes auxquels il est exposé.

Il est formé de 3 couches contrecollées à savoir : une couche superficielle d’usure en bois naturel, une couche intermédiaire en bois lattés ou agglomérés et un contre-parement stabilisateur en bois résineux. Son rendu peut rivaliser avec celui du parquet massif en termes de teintes et finitions. C’est précisément la raison pour laquelle son rapport qualité/prix est très intéressant.

Il ne requiert pas beaucoup d’entretien. Il est, en effet, déjà traité à l’achat. Il n’est plus nécessaire de le vitrifier ou l’huiler comme c’est le cas pour un parquet massif une fois posé. Le passage d’une serpillière légèrement humidifiée et imbibée de quelques gouttes de produit nettoyant (à pH neutre de préférence) peut suffire pour le débarrasser de ses saletés.

Cela ne veut cependant pas dire que vous ne pouvez pas modifier son apparence en fonction de vos préférences. Vous êtes libre de le teinter ou le vernir comme bon vous semble, mais cette possibilité est plus ou moins limitée par l’épaisseur de la couche d’usure. Plus celle-ci sera épaisse et plus le nombre de rénovations envisageable sera élevé.

Pour finir, le parquet contrecollé convient à tout type de sol. Il peut s’adapter à un système de chauffage au sol à basse température. Il est léger, facile à mettre en œuvre et ne consomme pas trop de matières naturelles (un plus pour l'environnement). De plus, il ne retient pas la poussière et n’attire pas les acariens.

Prix moyen au m2 d’un parquet contrecollé.

Le prix d’un parquet contrecollé dépend de 2 facteurs essentiels : son épaisseur et l’essence de bois qui constitue sa couche d’usure.

Les lames de parquet contrecollé sont généralement épaisses de 8 à 23 mm. C’est leur épaisseur qui détermine leur qualité et leur résistance. L’épaisseur de la couche intermédiaire et de la couche de contre-parement ne change pas vraiment, c’est celle de la couche d’usure qui varie et celle-ci doit être au moins égale à 2,5 mm pour que le revêtement puisse être considéré comme étant du parquet.

Puisque la couche d’usure est la partie la plus chère du parquet, son épaisseur sera décisive dans le calcul des coûts. Si vous désirez disposer d’un parquet contrecollé de qualité, il faut choisir un modèle avec une couche d’usure de 3 à 4 mm d’épaisseur. Sachez toutefois que plus cette dernière sera épaisse et plus le parquet reviendra plus cher.

En ce qui concerne l’essence de bois qui la constitue, le principe est le même que celui de tous mobiliers ou menuiseries en bois. Les prix se situent dans la fourchette basse pour les bois européens et s’envolent rapidement dès qu’il s’agit de bois importés tels que les bois exotiques dont la résistance et les performances techniques sont plus élevées.

Généralement, on estime le prix du parquet contrecollé entre 45 et 155 euros par m2, fournitures et pose comprises, comme l’indique le récapitulatif suivant :

Type de parquet contrecollé Prix moyen, pose comprise
Parquet contrecollé en hêtre 45 à 125 euros / m2
Parquet contrecollé en chêne 55 à 145 euros / m2
Parquet contrecollé en frêne 55 à 145 euros / m2
Parquet contrecollé en bambou 40 à 115 euros / m2
Parquet contrecollé en pin 65 à 105 euros / m2
Parquet contrecollé en érable 65 à 145 euros / m2
Parquet contrecollé en cerisier 85 à 145 euros / m2
Parquet contrecollé en Iroko 75 à 145 euros / m2
Parquet contrecollé en Ipé 60 à 115 euros / m2
Parquet contrecollé en Teck 100 à 155 euros / m2

Prix d’un parquet contrecollé : le coût de la pose.

Le parquet contrecollé peut être posé de 3 manières différentes : pose collée, pose clouée et pose flottante. Ces techniques ne présentent pas les mêmes difficultés, il est donc logique que leurs prix soient différents.

Pour garantir une pose dans les règles de l’art et un résultat satisfaisant et durable, il n’y a pas de meilleure solution que de confier les travaux à un parquetiste expérimenté. Lui seul sera en mesure de fournir un travail de qualité tout en assurant la rapidité d’exécution du chantier.

Coût de la pose flottante.

La pose flottante est la plus simple de toutes. Elle consiste à clipser (les lames sont pourvues de languettes et de rainures et peuvent s’emboîter les unes dans les autres) ou à coller les lames entre elles, puis à les poser au sol. Le qualificatif « flottant » provient du fait que, une fois posé, le parquet reste désolidarisé au sol.

Cette méthode ne convient que pour les parquets à faible épaisseur. Son prix est évalué entre 25 et 30 euros par m2, hors prix du parquet.

Prix de la pose collée.

La pose collée consiste à fixer les lames de parquet au sol au moyen d’une colle. Le professionnel va poser à blanc 2 rangées de lames et les numéroter avant de les coller pour éviter les erreurs. De cette manière, il pourra faire des ajustements progressifs : découpes, etc…

Si vous disposez d’un système de chauffage au sol, c’est vers la pose collée qu’il faut s’orienter. Son prix oscille entre 25 et 35 euros par m2, hors prix du parquet.

Prix de la pose clouée.

La pose clouée est la technique de pose classique du parquet. Elle consiste à fixer les lames de parquet sur des lambourdes (jamais à même le sol). C’est elle qu’il faut choisir lorsque l’épaisseur des lames de parquet est supérieure ou égale à 20 mm.

Elle est plus complexe à mettre en œuvre, mais elle garantit un excellent résultat : un bon confort de marche et une très bonne isolation.

Le prix de la pose clouée d’un parquet contrecollé se trouve dans une fourchette de 35 à 45 euros par m2, hors prix du parquet.

Pose d'un parquet contrecollé : les étapes.

Quel que soit le type de pose choisi, les étapes qui vont la précéder seront toujours les mêmes. Il faut préparer le sol : le nettoyer, l’aplanir, le lisser et le laisser sécher. Les lames de parquet doivent être stockées dans la pièce à l’intérieur de laquelle elles vont être installées quelques jours avant le commencement des travaux.

Cela va les habituer aux conditions d’humidité et à la température des lieux, ce qui minimisera les risques de déformation. Il ne restera plus, par la suite, qu’à prendre les mesures de la pièce et découper les lames de parquet ainsi que les bas de porte en fonction des besoins, puis procéder à la pose.

Prix d’un parquet contrecollé : coûts supplémentaires.

Les travaux d’installation de parquet contrecollé peuvent induire plusieurs coûts supplémentaires :

  • Il est fortement recommandé de poser une sous-couche acoustique avant de poser le parquet, et ce, surtout si vous optez pour une pose flottante, car le contrecollé est assez bruyant lorsqu’on marche dessus. Le prix à payer à cet effet se situe entre 5 et 15 euros par m2.
  • Si la pose du contrecollé est réalisée dans le cadre d’une rénovation, il ne faut pas oublier d’inclure dans le devis le coût de préparation du sol et de dépose de l’ancien revêtement de sol. Cette dépose s’élève à 9 euros par m2 pour un ancien parquet.
  • Il ne faut pas non plus oublier de tenir compte du prix des plinthes ou des quarts-de-rond qui viendront parfaire le parquet une fois que celui-ci sera posé.
Devis travaux gratuits

Vous souhaitez obtenir des devis de pros ? Vous recherchez des artisans ?

Faites votre demande de devis en quelques clics
100% gratuit et sans engagement
100% sécurisé et confidentiel
Mise en relation avec des pros près de chez vous sur toute la France
Des pros vous contactent pour établir des devis

En naviguant sur le site, vous acceptez les cookies : OK