Prix au mètre carré des travaux de construction et rénovation
Prix des travaux > Coûts électricité > Prix d'une installation électrique au m2

Prix d'une installation électrique au m2 en 2024

Rédigé par Nicolas Laporterie | Mis à jour le : 09/01/2024 | Temps de lecture : 4 minutes

Nouvelle installation électrique Combien coûte une installation électrique ? Quel est le prix au m2 pour une installation ou une rénovation électrique ? Le prix est-il identique pour une maison, un appartement ou un commerce ? Quelles sont les obligations légales en matière d'installation électrique ? Quelles sont les aides financières ? Nous tentons de répondre à toutes vos interrogations.

Sommaire :

Les obligations en matière d'installation électrique

Comme souvent dans les travaux, et spécialement en France, la règlementation est partout. Toute installation électrique neuve ou entièrement rénovée doit ainsi être conforme à la norme NF C 15-100.

Publiée par l’Afnor (Association française de normalisation) et appliquée depuis 2016, cette norme a pour objectif de garantir la sécurité de l'installation et le bon fonctionnement des réseaux. La multiplication des appareils électriques et les nouvelles technologies utilisées imposent toujours plus de contraintes, d'où la nécéssité de faire évoluer les systèmes vers une norme adaptée et évolutive.

La norme NFC 15-100 impose ainsi le respect d'un certain nombre de points afin de garantir l'efficacité des réseaux et la sécurité des personnes et des biens, dont voici les principaux :

  • Raccordement de toute l'installation et de toute masse métallique à la terre, à partir d'une boucle à fond de fouille ou d'un piquet dans le sol ;
  • Protection contre la foudre obligatoire selon les régions ;
  • Au moins 2 interrupteurs différentiels de 30ma dont un de type A (spécifique aux fours, lave-vaisselles...), l'autre type AC étant commun aux prises et points lumineux ;
  • Maximum 8 circuits par interrupteur différentiel ;
  • 2 circuits minimum pour l'éclairage et 8 poinst lumineux maximum par circuit ;
  • Des circuits distincts pour le chauffage et le rechargement des véhicules électriques ;
  • Salle d'eau : circuit obligatoire de 30ma et liaison équipotentielle pour les masses métalliques ;
  • 1 disjoncteur général et 1 disjoncteur par circuit ;
  • Installation d'une GTL (gaine technique de logement) qui regroupe les câbles d'arrivée et de départ ;
  • Hauteur du tableau de répartition entre 0.50m et 1.80m ;
  • 20% de réserve obligatoire dans le tableau pour les logements individuels et 6 modules minimum en logement collectif ;
  • Installation d'un coffret de communication permettant la répartition des signaux.

Les pièces d’eau et les pièces dans lesquelles sont installés un chauffage ou un chauffe-eau électrique présentent un haut niveau de risque de court-circuit et d’incendie. Elles doivent donc être davantage sécurisées. C'est pourquoi elles sont desservies par un circuit différentiel.

Prix moyen au m2 d'une installation électrique

Installer l'électricité dans une maison neuve coûte entre 70 euros et 125 euros HT /m2, tout compris. Ce prix comprend l'ensemble des postes dépenses : compteur, tableau électrique, disjoncteur général, gaines et câbles, main-d'œuvre... Ces coûts se composent généralement à hauteur de 30% pour le matériel et 70% pour la main-d’œuvre.

Le prix pour un appartement sera du même ordre que pour une maison. Toutes choses égales par ailleurs, le seul facteur qui fera évoluer le prix au m2 est la surface de l'habitation. Plus celle-ci sera grande plus le prix au m2 diminuera, car certains coûts sont fixes quelle que soit la taille du bâtiment.

La fourchette de prix indiquée reflète donc cette dégressivité des prix ainsi que les classiques différences régionales de tarif.

Coût installation électrique Prix au m2
Maison neuve de 100m2 à 200m2 70€ à 110€ HT / m2
Appartement neuf de 30m2 à 90m2 80€ à 125€ HT / m2

À noter : une installation électrique extérieure doit être protégée contre les intempéries et les contraintes environnementales. Elle est régie par les règles IP 24 et IK 07. Son coût est donc un peu plus élevé que celui d’une installation électrique intérieure.

Prix moyen d'une installation électrique en rénovation et dans le neuf

La rénovation électrique d'une maison coûte plus cher qu'une installation neuve car des travaux supplémentaires de dépose de l'ancienne installation sont nécessaires. Sans compter qu'il va falloir ajouter en sus le coût de réhabilitation des murs et plafonds endommagés par la rénovation.

Au final, le coût d'une rénovation électrique complète est environ 50% plus cher qu'une installation neuve selon l'étendue du chantier. Cela reste toutefois très difficile à estimer car de nombreux paramètres entrent en compte.

Type d'installation électrique Prix au m2
Installation électrique en construction 70€ à 125€ HT / m2
Rénovation électrique complète dans l'ancien 110€ à 180€ HT / m2

Par contre, le particulier pourra économiser sur la TVA dans le cadre d'une rénovation. En effet, dans ce cas, c'est une TVA réduite à 10% qui s'applique sur le matériel et la main-d'œuvre au lieu des 20% habituels, voire 5.5% si les travaux touchent à l'amélioration énergétique du bâtiment.

Prix d'une installation électrique pour une maison de 100m2 à 200m2

En prenant en compte le prix au m2 moyen pour une installation électrique neuve, on obtient un budget moyen de 7 000 euros à 21 000 euros HT pour une maison de 100m2 à 200m2. Ce prix comprend la main-d'œuvre et les fournitures.

A ce prix, il faudra bien sûr ajouter le coût du raccordement au réseau Enedis pour avoir une installation opérationnelle.

Surface de la maison Prix moyen
Maison de 100m2 7 000€ à 11 000€
Maison de 120m2 8 000€ à 13 000€
Maison de 150m2 10 000€ à 16 000€
Maison de 200m2 14 000€ à 21 000€

Comment se déroule une installation électrique ?

L'électricien procède de manière assez logique dans la mise en place de l'installation électrique.

La première étape consiste à établir le schéma électrique de l'habitation avec toutes les mesures nécessaires et à acheter le matériel. Pour cela, le professionnel se base sur les plans et sur la définition des besoins du client.

Ensuite, celui-ci doit caler ses différentes interventions avec le maître d'ouvrage en fonction des autres corps de métier.

La mise en place proprement dite de l'installation est assez fastidieuse. L'électricien doit passer les gaines et les fourreaux qui vont protéger l'ensemble des circuits électriques, puis tirer l'ensemble des conducteurs et les raccorder au tableau de répartition préalablement installé avec sa GTL.

Le chantier se termine alors par la pose des éléments finaux (prises, interrupteurs, douilles, etc...) et par une série de tests.

Sachez qu'à ce stade, il reste encore une démarche à effectuer. En tant que nouvel arrivant sur le réseau public, Enedis a besoin de s'assurer que votre installation est conforme. Pour cela, il exige la présentation d'une attestation de conformité qui est délivré par le consuel.

Le Consuel (COmité National pour la Sécurité des Usagers de l’ÉLectricité) est l'organisme en charge de ce contrôle, et c'est aussi, par abus de langage, le nom que l'on donne parfois à l'attestation de conformité.

L’objectif de ce document est de valider la sécurité de l'installation électrique et il est obligatoire pour toute nouvelle installation à connecter au réseau.

Quelles aides financières pour une installation électrique ?

Il faut savoir que toute installation électrique dans le bâti neuf ne peut bénéficier d'aucune subvention, ni d'aucun taux de TVA réduit. Seules les installations électriques dans l'ancien sont aidées.

En rénovation, les charges financières relatives à un projet d’installation électrique peuvent être réduites si elles génèrent une amélioration des performances énergétiques (électricité éolienne ou solaire, gestion centralisée de la production de chaleur...) ou si elles concernent un bâtiment de plus de 2 ans :

  • MaPrimeRenov' : lorsque les travaux en question sont réalisés dans une habitation principale âgée de plus de 2 ans et en rapport avec des matériels performants (équipements de chauffage, éléments d’isolation, système de régulation de chaleur, pompe à chaleur, etc…), les coûts de ces derniers peuvent être remboursés à hauteur de 15 à 50 % s’ils répondent aux critères de performances exigés par la loi et s’ils sont fournis, posés et facturés par une entreprise RGE.
  • La TVA : la TVA à 5.5% s’applique au prix des fournitures et de la main d’oeuvre nécessaires pour des travaux de même nature que ceux concernés par MaPrimeRenov'. Pour en bénéficier, il faut que le projet (achat de fournitures compris) soit totalement confié à des professionnels RGE. Hors rénovation énergétique, la rénovation de logement est soumise à une TVA de 10%. Dans le neuf, c'est le taux standard de 20%.
  • La subvention Anah : il est possible de demander une subvention à l’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat dans le cadre des travaux portant sur l’amélioration des résidences principales de propriétaires et de bailleurs. Dans ce second cas, les propriétaires doivent accepter de louer leur maison ou appartement à un tarif encadré et privilégier les ménages modestes et très modestes.

Devis d'électricien pour une installation électrique

Devis pour l'installation électrique d'un appartement

Pour une idée plus précise des prix, voici un devis de professionnel concernant l’installation électrique complète d’un appartement de type T2 de 46 m2, et composé de 4 pièces.

Les travaux vont consiter à installer un tableau électrique à l'entrée avec mise à la terre, 18 prises de courant standards de 16 A, 2 prises de courant spécialisées de 32 A avec disjoncteur au tableau électrique, une prise d’antenne de télévision avec répartiteur dans la chambre et dans le salon et 8 interrupteurs (dont 2 de type va-et-vient) avec points lumineux dans le salon.

Travaux Montant
Pose d’un tableau électrique 1 100 euros HT
Pose de 18 prises de courant standards de 16 A 2 610 euros HT
Pose de 8 interrupteurs avec points lumineux 880 euros HT
Pose de 2 prises de courant spécialisées de 32 A 420 euros HT
Pose d’une prise d’antenne de télévision 240 euros HT
Total HT 5 250 euros
TVA 20% 1 050 euros
Total TTC 6 300 euros

Le montant HT du devis s'élève à 5 250 euros, soit 114 euros / m2. Le prix à payer paraît raisonnable puisqu'il se situe dans la fourchette des prix constatés en France. eci est d'autant plus vrai que les travaux se situent en région parisienne, région habituellement plus chère que le reste du pays.

Devis pour l'installation électrique d'une maison de 80m2

Ce second devis concerne une maison en construction de 80m2 dans un lotissement. L'installation prévue comporte des panneaux solaires, une pompe à chaleur et un système domotique complet avec volet roulant éelctrique.

Le montant du devis atteint 10 500 euros HT. On est au-delà des tarifs moyens, mais cela peut s'expliquer par la mise en place du réseau domotique intégré à la maison.

Trouver une entreprise d'électricité et obtenir des devis d'installation électrique

Pour une estimation précise du budget, il est nécessaire de faire chiffrer votre projet par des professionnels autour de chez vous.

Le recours à des électriciens expérimentés vous permettra d'obtenir des devis justes et détaillés avec la garantie d'une installation aux normes. Les diplômes ne garantissant pas un travail de qualité, il est d'ailleurs recommandé de faire appel à des  installateur-électriciens de réseaux reconnus tel que le label QUALIFELEC.

Si vous souhaitez évaluer vos travaux, n'hésitez pas à faire établir des devis par nos professionnels. Devis gratuit et sans engagement.

Devis travaux gratuits

Vous voulez obtenir des devis ? Vous recherchez des artisans ?

Obtenez des devis en quelques jours
Devis gratuit et sans engagement
Données sécurisées et confidentielles
Newsletter

Vous vous intéressez à l'immobilier ? Abonnez-vous à notre newsletter trimestrielle !

  • Conseils sur l'habitat
  • Coût des travaux
  • Évolution des prix immobiliers
  • Investissement et rentabilité immobilière