Prix au mètre carré des travaux de construction et rénovation

La VMC basse consommation.

vmc basse conso Assurer le confort au quotidien et limiter autant que possible les consommations énergétiques est un exercice assez difficile, mais indispensable à l’heure où la lutte contre le réchauffement constitue un enjeu planétaire. La Ventilation mécanique contrôlée (VMC) à basse consommation permet justement d’associer le confort à la réduction des dépenses d’énergie. Les nouvelles générations de VMC sont en effet sensiblement moins énergivores.

Fonctionnement de la VMC.

La VMC est un dispositif mécanique de ventilation servant à renouveler l’air d’un bâtiment. Dans la pratique, elle extrait l’air vicié d’une pièce grâce à un extracteur et aspire ainsi l'air frais extérieur vers l'intérieur. On l’utilise généralement pour ventiler les pièces humides comme les toilettes et les salles d’eau ainsi que les pièces particulièrement marquées par les odeurs comme la cuisine.

En extrayant l’air de l’intérieur, la VMC élimine les composés organiques volatils (COV) des colles, vernis, produits de nettoyage… qui peuvent se retrouver facilement dans l’air. Elle permet aussi d’évacuer l’air saturé d’allergènes, de poussière et de gaz émanant de la respiration et des combustions. Bref, la VMC permet de limiter les pollutions de l’air à l’intérieur d’un bâtiment.

La VMC simple flux est le modèle de base. Elle dispose d’un extracteur relié à des bouches d’extraction et d’entrée d’air. Grâce à ce dispositif, elle expulse l’air de l’intérieur et introduit de l’air frais de l’extérieur. Mais il existe aussi des versions plus élaborées de la VMC :

  • La VMC simple flux hygroréglable : elle dispose d’un système de ventilation adaptant l’extraction à l’humidité de l’air. Elle permet d’économiser de l’énergie en limitant les pertes de chaleur puisqu'elle ne fonctionne que s'il y de l'humidité dans l'air.
  • La VMC double flux : elle dispose d’un échangeur thermique qui permet de récupérer la chaleur de l'air expulsé afin de préchauffer l’air introduit à l’intérieur. Elle réduit de manière considérable la consommation d’énergie du dispositif de chauffage.

La VMC basse consommation.

Le système de récupération de la chaleur constitue en soi un atout considérable pour diminuer la consommation d’énergie pour le chauffage. Cela évite la déperdition de chaleur et augmente la performance énergétique du bâtiment.

Mais les VMC nouvelle génération sont encore plus efficaces car elles sont économes en énergie. C'est pour cela qu'on les appelle VMC à basse consommation. Elles sont équipées de moteurs moins gourmants en énergie. Certains modèles ont une puissance inférieure à 10 W sans pour autant perdre en efficacité. En moyenne, ces VMC proposent des consommations électriques comprises entre 5 et 15 wh contre 30 à 50 wh pour les anciens modèles.

Sur une année complète, cela représente une économie d'électricité de 270 kwh, soit environ 10% de la consommation électrique d'un foyer de 4 personnes, hors chauffage.

Prix d'une VMC basse consommation.

Les VMC basse consommation sont un peu plus chères que les VMC classiques mais la différence reste modeste car les industriels proposent de plus en plus ces modèles basse consommation comme la norme.

Pour les modèles simple flux, on retrouvera une fourchette de prix équivalente aux VMC classiques, soit de 700 à 1 400 euros, pose comprise.

Devis travaux gratuits

Vous souhaitez obtenir des devis de pros ? Vous recherchez des artisans ?

Faites votre demande de devis en quelques clics
100% gratuit et sans engagement
100% sécurisé et confidentiel
Des pros vous contactent pour établir des devis sur toute la France et la Belgique
Etiquette énergie
Panneaux solaires
Climatisation réversible