Prix au mètre carré des travaux de construction et rénovation

Prix d'un ravalement de façade d'immeuble en 2020.

Ravalement de façade d'un immeuble Combien coûte un ravalement de façade d'immeuble ? Quel est le prix au m2 d’un ravalement de façade pour un immeuble ? Qui paie les travaux de ravalement de façade d’un immeuble ? Nous tentons de répondre à toutes vos interrogations.

Principe du ravalement de façade d’un immeuble.

Toute façade, qu’il s’agisse de façade de maison individuelle ou d’immeuble, se dégrade plus ou moins rapidement au fil du temps en fonction de la rudesse de l’environnement auquel elle est exposée : sa peinture se décolle ou change de couleur, des fissures ou des trous apparaissent sur sa paroi, elle devient de plus en plus sale, l’eau s’infiltre à l’intérieur, etc…

Pour éviter que cette détérioration ne devienne menaçante et par souci de salubrité, la loi impose à tout propriétaire de bâtiment un ravalement décennal (art. 132-1 du code de la construction et de l’habitation). Dans la pratique, cette échéance de 10 ans est rallongée à 15 ou 20 ans.

Les travaux à réaliser au cours d’un ravalement de façade sont toujours les mêmes, mais le ravalement de façade d’un immeuble est plus complexe que celui d’une maison individuelle, et ce, non seulement du point de vue technique, mais aussi administratif. En effet, il se décide par vote en assemblée générale ou est imposé par la mairie de la commune à laquelle l’immeuble en question est rattaché. Ce second cas de figure survient, par exemple, lorsque le secteur dans lequel se trouve le bâtiment a fait l’objet de travaux de revalorisation.

Ravalement de façade d'immeuble : procédure de prise de décision.

Lorsque le projet de ravaler la façade d’un immeuble est envisagé, une assemblée générale doit se tenir dans les 21 jours qui suivent cette date. Le syndic doit envoyer une convocation à tous les copropriétaires et celle-ci doit faire état de l’ordre du jour de la réunion et être accompagnée de plusieurs propositions de devis ainsi que des documents techniques (rapport d’architecte ou de bureau d’étude technique) relatifs aux travaux.

Si le ravalement ne concerne que des travaux relatifs aux parties privatives du bâtiment, il se décide par majorité simple. S’il est à réaliser suite à une injonction administrative, il se décide par majorité absolue de tous les copropriétaires. Si le ravalement n’est pas exigé, mais voulu, il se décide par majorité double de la totalité des copropriétaires représentant au moins 2/3 des voix (art. 24, 25 et 26 de la loi du 10 juillet 1965).

Prix moyen au m2 d'un ravalement de façade d'immeuble.

Selon les travaux à réaliser, le prix de ravalement de façade d’un immeuble se trouve généralement dans une fourchette de 40 à 200 euros par m2, fournitures et pose comprises. Si la façade est en bon état, les travaux peuvent se limiter à un nettoyage, un traitement et une remise en peinture. Si, par contre, elle est très détériorée, le ravalement peut inclure des travaux d’étanchéité, de rebouchages de fissures. Dans ce cas-là, le devis sera un peu plus important.

Pour réduire les coûts liés à la rénovation d’une façade d’immeuble, il faut penser à l’entretenir aussi régulièrement que possible et s’assurer que les travaux réalisés au cours de son ravalement soient de bonne qualité et durables.

Ci-dessous un récapitulatif des prix des divers postes pouvant être réalisés au cours d’un projet de ravalement de façade d’immeuble :

Travaux de ravalement de façade d’immeuble Prix moyen (pose comprise)
Nettoyage 15 à 30 euros / m2
Mise en peinture 15 à 30 euros / m2
Traitement hydrofuge 20 à 50 euros / m2
Traitement anti-mousse et anti-champignons 20 à 80 euros / m2
Enduit de finition ou crépi 20 à 60 euros / m2
Rebouchage des fissures et réparation de joints 20 à 120 euros / m2

Ravalement de façade d’immeuble : facteurs de prix.

Outre les différences de coût de prestation et les contraintes liées au chantier, les 4 principaux facteurs pouvant faire varier le prix d’un ravalement de façade sont : l’état de la façade, le matériau de la façade, la dimension de la façade et les assurances à souscrire.

L’état de la façade.

C’est l’état de la façade qui va déterminer la nature des travaux à réaliser dessus. Ce sont ces travaux qui déterminent les fournitures à mettre en œuvre et le coût de la main d’œuvre nécessaire pour leur réalisation. Plus la façade sera abîmée, plus les travaux nécessaires pour sa remise en l’état seront nombreux, complexes et onéreux.

Le matériau de la façade.

Le matériau de la façade va déterminer la difficulté des travaux à réaliser, la nature des fournitures et équipements à mettre en œuvre, et le budget à préparer. Une façade en pierre sera, par exemple, plus difficile à ravaler qu’une façade en brique ou en bois. Il va falloir mettre en œuvre des outils et équipements spécifiques et cela va avoir un impact sur le devis final.

La dimension de la façade.

La quantité et le dimensionnement des équipements et matériels (échafaudage, monte-charge, etc…) à utiliser dépendent de la taille de la façade à ravaler. Il y a aussi la corrélation négative entre le prix à payer et l’importance du chantier. Plus la façade à ravaler sera grande, plus le maître d’ouvrage pourra négocier le prix au m2 du projet.

Les assurances.

Avant le début du chantier, il est impératif que la copropriété souscrive à une assurance dommages-ouvrage pour se protéger contre les risques liés à la réalisation des travaux. Il s’agit d’une assurance multi-travaux destinée aux syndics de copropriété. Il ne faut pas oublier de le comptabiliser dans le budget nécessaire à l’ouvrage.

Elle comprend 4 volets indissociables à savoir une assurance dommage ouvrage, une assurance responsabilité civile du maître d’ouvrage, une assurance responsabilité civile décennale du syndic et une assurance tous risques chantier. Bien évidemment, le montant de l’assurance à verser est proportionnel à la valeur du projet pour lequel elle va être souscrite.

Prix de ravalement de façade d’un immeuble : la part de chaque copropriétaire.

Le coût, fournitures et pose comprises, d’un ravalement de façade d’immeuble se monte à plusieurs dizaines de milliers d’euros. Il est départagé entre tous les copropriétaires de l’immeuble, et ce, non pas à parts égales, mais en fonction du tantième.

Le tantième est la part de copropriété que chaque copropriétaire détient. C’est sur cette base que la quote-part de chacune des personnes concernées est calculée. Pour faire simple, la somme due par une personne occupant un appartement de 120 m2 avec balcon ne sera pas le même que celle d’une personne vivant dans un appartement de 50 m2. La première va payer plus cher. De même, une personne qui n’occupe qu’une place de parking dans l’immeuble ne peut être contrainte de payer pour le ravalement d’un immeuble à l’intérieur duquel il ne vit pas.

Remarque : si le ravalement de la façade est réalisé au cours d'une procédure de vente de l’un des appartements de l’immeuble, c’est l’ancien propriétaire qui prend en charge les frais de rénovation et non pas le nouvel acheteur.

Prix d'un ravalement de façade d’immeuble : exemple de devis.

Le devis suivant porte sur le ravalement de deux immeubles de 4 étages situés à Levallois-Perret. Chaque bâtiment mesure 16 m de hauteur et la surface totale des travaux se monte à 770 m2. La demande comprend la fourniture des matériaux et la main d’œuvre.

Travaux à réaliser et coûts :

  • Hydro gommage de la façade : 20 euros par m2, soit 15 400 euros en tout.
  • Reprise de maçonnerie : 40 euros par m2, soit 30 800 euros en tout.
  • Crépi taloché : 30 euros par m2, soit 23 100 euros en tout.
  • Location échafaudage : 13 860 euros.

Prix total à payer : 83 160 euros ou 108 euros / m2.

Devis travaux gratuits

Vous souhaitez obtenir des devis de pros ? Vous recherchez des artisans ?

Faites votre demande de devis en quelques clics
100% gratuit et sans engagement
100% sécurisé et confidentiel
Mise en relation avec des pros près de chez vous sur toute la France
Des pros vous contactent pour établir des devis

En naviguant sur le site, vous acceptez les cookies : OK