Prix au mètre carré des travaux de construction et rénovation

Prix d'ouverture d'un mur porteur en 2019.

Ouverture d'un mur porteur Combien coûte l’ouverture d’un mur porteur ? Comment ouvre-t-on un mur porteur ? Quel est le prix pour abattre un mur porteur ? Nous tentons de répondre à toutes vos interrogations.

Ouverture d’un mur porteur : comment ça marche ?

Dans la majorité des cas, le désir d’ouvrir un mur est motivé par la nécessité d’obtenir plus de luminosité et d’accessibilité ou par l’envie d’élargir une pièce et d’avoir plus d’espace. Quoi qu’il en soit, ce genre de travaux n’est jamais sans risques surtout si le mur en question est un mur porteur.

Le mur porteur est celui qui assure la stabilité et l’équilibre de tout le bâtiment. Il peut être un mur de façade ou un mur de refend (à l’intérieur de la demeure). On le reconnaît généralement à son épaisseur supérieure ou égale à 15 cm, au son sourd qu’il émet lorsqu’on tape dessus et à son matériau constitutif : béton, bois, parpaing, brique ou pierre. Il est facilement identifiable sur le plan de la maison.

Il est construit sur les fondations et supporte le poids des étages et de la toiture. Toucher à sa structure peut s’avérer être délicat et dangereux. Un seul faux pas peut entraîner un effondrement, un affaissement ou une déformation. C’est la raison pour laquelle il faut toujours faire appel à un professionnel du bâtiment pour la réalisation des travaux y afférant.

L’ouverture d’un mur porteur commence toujours par une étude de faisabilité et une demande d’autorisation auprès des administrations concernées. Ce n’est qu’après obtention des autorisations qu’on procède à l’évaluation du coût du projet et à sa mise en oeuvre proprement dite. Selon les termes convenus, l’opération peut inclure les finitions (maçonnerie), le nettoyage du chantier et l’évacuation des gravats.

Prix moyen d’ouverture d’un mur porteur.

Le prix d’ouverture d’un mur porteur dépend de la nature des travaux et de leur complexité. Il est compris entre 1 200 et 8 000 euros comme l’indique le récapitulatif ci-dessous :

Type de travaux Prix moyen
Etude de faisabilité 700 à 1 100 euros
Etablissement d’un plan d’exécution 250 à 500 euros
Ouverture du mur porteur 1 200 à 8 000 euros
Abattage du mur porteur 50 à 220 euros / m3

Prix de l’étude de faisabilité.

Comme on l’a dit, les travaux d’ouverture d’un mur porteur doivent toujours être précédés d’une étude de faisabilité. Celle-ci est effectuée par un Bureau d’Etude Technique (BET) ou un architecte.

Elle a pour but de déterminer si le projet et réalisable ou non et de mettre en avant ses probables répercussions sur le reste du bâtiment. C’est au cours de sa réalisation que sont déterminés la technique adéquate à appliquer pour mener à bien l’opération et le dimensionnement des poutres ou linteaux à mettre en place pour soutenir la structure après dégagement partiel ou total du mur.

Le prix d’une étude de faisabilité oscille entre 700 et 1 100 euros et dure entre 2 et 4 semaines.

Prix de l’établissement du plan d’exécution des travaux.

Le plan d’exécution est élaboré à l’issue de l’étude de faisabilité. Il est essentiel à la réalisation du projet. C’est lui qui définit son déroulement étape par étape et les éléments à mettre en place, leur nature, leur forme et leurs spécificités techniques.

Le prix de l’élaboration du plan d’exécution des travaux s’élève à environ 250 à 500 euros.

Prix d’ouverture d’un mur porteur.

L’opération d’ouverture commence toujours par l’installation de linteaux en métal autour du mur à ouvrir pour qu’elles puissent maintenir l’équilibre de la structure et supporter les charges qui se trouvent dessus. Celles-ci sont ensuite scellées dans le mur au moyen d’un mortier ou un procédé chimique. Elles peuvent être coffrées dans du béton, ou bien, laisser telles quelles en fonction des préférences.

Après cela, on se lance dans l’ouverture proprement dite du mur. Celle-ci se fait généralement par sciage (utilisation de disqueuse) et non pas par cassage, car en cassant le mur, il faut lui donner de nombreux coups dont l’intensité peut porter préjudice à l’ensemble de la structure et menacer sa stabilité. Les travaux se font depuis le haut, quelques centimètres en dessous du linteau, vers le bas. Il faut bien veiller à ce que ce dernier reste bien immobile.

Pour terminer, on pose les étais ou poutrelles métalliques qui vont soutenir le poids qui se trouve au-dessus, jusqu’à ce que le chantier arrive à son terme. Les extrémités des poutres doivent être recouvertes de caoutchouc ou chapeautées d’une cale en bois pour éviter que le plancher et le plafond ne soient abîmés.

Le prix de l’ouverture d’un mur porteur est évalué entre 1 200 à 8 000 euros suivant la taille de l’ouverture à réaliser : fenêtre, porte, portique (2,5 m de large), grande ouverture (jusqu’à 4 m de large).

Prix pour abattre un mur porteur.

Pour abattre un mur porteur, le principe est le même que précédemment. On commence par créer une ouverture plus ou moins large au milieu du mur et l’élargir petit à petit. Il faut bien veiller à poser les étais de manière régulière (espacés de 80 cm au maximum) au fur et à mesure que l’ouverture s’agrandisse. Si le mur porteur se trouve juste en dessous de la toiture, il est conseillé d’installer une véritable poutre de support en bois ou en métal pour s’assurer que tout soit bien maintenu en place.

Le prix pour abattre un mur porteur est situé entre 50 et 220 euros par m3.

Obligations relatives à l’ouverture d’un mur porteur.

Les règles à respecter en matière d’ouverture de mur porteur diffèrent selon le cas.

Pour le cas d’une maison individuelle, la demande d’autorisation de travaux à la mairie n’est nécessaire que si l’opération porte sur une modification de son apparence extérieure : ajout de porte, fenêtre, élargissement de pavillon ou garage, etc… Pour ce qui est de l’appartement en copropriété, il faut consulter l’avis de l’architecte qui a pris en charge la construction de la maison, tenir compte du devis de 3 autres professionnels du bâtiment, obtenir la contre-expertise d’un ingénieur béton et avoir l’accord de l’Assemblée Générale de copropriété.

Dans le cas d’un mur porteur mitoyen séparateur entre deux logements, il faut faire appel à un huissier pour qu’il fasse un état contradictoire des deux propriétés, de part et d’autre du mur. Cela va permettre à chaque occupant de prendre connaissance des dégâts présents chez eux avant le commencement du projet, ce qui éviterait à l’un comme à l’autre de les mettre sur le dos des travaux et de demander réparation ou dédommagement. Enfin, si on est locataire et non pas propriétaire, il est assez évident qu’on ne peut pas prendre tout seul une telle décision, il faut préalablement obtenir l’aval du propriétaire, et ce, par écrit et signé.

*La demande d’autorisation est postérieure à l’étude de faisabilité. Autrement dit, avant de déclarer les travaux à la mairie, de convoquer une Assemblée Générale de copropriété ou d’appeler un huissier, il faut que tous les documents attestant la possibilité du projet soient établis et mis à la disposition tous ceux qui y ont un intérêt.

Qui contacter pour ouvrir un mur porteur ?

Pour les travaux d’ouverture d’un mur porteur, il faut faire appel à un professionnel agréé du bâtiment. Ce peut être un artisan indépendant ou une entreprise de maçonnerie générale. Avant de l’engager, il faut bien s’assurer que les travaux soient couverts par une assurance décennale permettant de couvrir les charges relatives aux éventuels dégâts et problèmes qui pourraient survenir dans les 10 ans à venir.

 

Devis travaux gratuits

Vous souhaitez obtenir des devis ? Vous recherchez des artisans ?

moins de deux minutes
Faites votre demande de devis en quelques clics
100% gratuit et sans engagement
100% gratuit et sans engagement
100% sécurisé et confidentiel
100% sécurisé et confidentiel
25 000 artisans en France
Mise en relation avec des pros près de chez vous sur toute la France
Recevez plusieurs devis rapidement
Recevez des devis de pros et comparez

En naviguant sur le site, vous acceptez les cookies : OK