Prix au mètre carré des travaux de construction et rénovation
Prix des travaux > Construction > Prix d'une microstation

Prix d'une microstation d'épuration en 2024

Rédigé par Emilie Gardes | Temps de lecture : 5 minutes

Microstation d'épuration des eaux usées Quel est le prix d’une microstation d’épuration individuelle ? Combien coûte son installation ? Quelles sont les dépenses à prévoir pour son entretien ? Comment réaliser des économies sur son acquisition ? Des aides peuvent-elles financer son achat ? Nous tentons de répondre à toutes vos interrogations.

Microstation d’épuration : définition et fonctionnement

Qu'est-ce qu'une microstation ?

Une microstation est un système individuel d’assainissement. Très réglementée, elle est certifiée par un agrément du Service Public d’Assainissement Non Collectif (SPANC).

La microstation, aussi appelée mini-station, calque le schéma d’une grosse station d’épuration urbaine. Astucieuse, elle compacte le modèle afin de le rendre utilisable à taille humaine. Elle se destine ainsi à un nombre limité d’habitants et non à une grande population de milliers d’individus.

Dotée d’une technologie de pointe, la mini-station est aujourd’hui une des solutions les plus innovantes du marché. Dispositif parfaitement autonome et très complet, la microstation se charge du nettoyage des eaux domestiques usées afin de les clarifier. Elle devient ainsi pertinente, et même obligatoire, lorsque aucun raccordement à l’assainissement collectif (AC) n’est assuré.

La microstation ressemble de très près à une fosse septique. Mais à la grande différence, elle n’emploie pas la traditionnelle technique de filtration sur sable et d’épandage. Pour traiter les eaux souillées, elle utilise des bactéries œuvrant à la dégradation des éléments impropres. Un procédé entièrement naturel qui n’engendre aucun impact environnemental. De plus, elle ne dégage aucune mauvaise odeur.

Comment fonctionne une mini-station ?

Fonctionnant concrètement en 3 étapes, la mini-station d’épuration garantit le prétraitement, le traitement puis la clarification des eaux domestiques viciées.

  1. Traitement primaire ou prétraitement : Agissant dans une première cuve, cette phase consiste à débarrasser les effluents de tous les éléments solides. C'est ce processus de décantation qui va générer des boues qui seront évacuées lors des vidanges périodiques.
  2. Traitement secondaire : délestée de ces lourdes particules, l’eau est ensuite dirigée vers une seconde cuve appelée réacteur où des bactéries vont entrer en action afin de décomposer la matière organique. Ce processus va générer de nouvelles boues ainsi que des gaz.
  3. Clarification : décantée puis traitée, l’eau passe à la phase finale en s’acheminant dans une ultime cuve appelée "clarificateur". Si d’importantes particules subsistent encore, elles sont redirigées vers le traitement primaire. En bout de ligne, l’eau propre et dépolluée est rejetée dans l'environnement selon le procédé validé par le SPANC.

Pourquoi choisir une microstation pour son ANC ?

En comparaison de l’autre système d’assainissement non collectif (ANC) qu’est la fosse septique, la mini-station est plus condensée, écologique et économique. En effet, elle n’a pas besoin de beaucoup d’électricité pour fonctionner. Et parfois, elle s’en passe même. Ce qui en fait un équipement de choix, pragmatique et très avantageux.

Si le prix d’acquisition d’une mini-station est un paramètre déterminant, attention de ne pas faire l’impasse pour autant sur le choix du modèle. En effet, tous les appareils ne présentent pas la même technologie d’assainissement des eaux usées. Selon leurs particularités, certains peuvent se démontrer plus adaptés que d’autres à votre terrain et à vos usages.

À noter : pour l’installation d’une microstation d’épuration, vous devez obligatoirement obtenir l’accord du SPANC. Pour ce faire, l’organisme doit effectuer en amont une première visite de votre parcelle. Après l’avoir analysée, le SPANC référence les différentes contraintes afin d’établir un cahier des charges. Vous devez ensuite constituer un dossier de présentation des travaux à effectuer pour l’adresser au SPANC. Si celui-ci le valide, il vous délivre une attestation de conformité vous permettant légalement d’amorcer le chantier pour la pose de votre microstation.

Prix d’une microstation d’épuration : équipement + pose

Plus évoluée, la microstation revient plus cher que le coût d'une fosse septique.

Pour la mise en place d’une microstation d’épuration, deux éléments tarifaires sont à considérer : le type de technologie et le dimensionnement de la station.

Il existe à ce jour 4 catégories de microstations d’épuration. Qu’importe le modèle choisi, la composition de l’appareil peut être en polyuréthane, en béton ou en polyéthylène.

Ainsi, en fonction de ces paramètres, le prix d'une microstation enterrée de 4 habitants s’amorce à un prix de départ de 5 500€ et peut atteindre jusqu’à 10 000€ HT, matériel et main d'oeuvre compris.

Type de microstation (4 habitants) Prix moyen, pose comprise
Microstation à bactéries fixées 6 200€ à 9 000€
Microstation à bactéries libres 5 500€ à 8 000€
Microstation SBR 6 500€ à 10 000€
Mini-station sans électricité À partir de 7 500€

Prix d'une microstation à culture fixée

La microstation à culture fixée, également appelée à boues fixées, marche sur le même principe de dissolution des déchets par les bactéries que les autres stations. La différence de ce système est que le bioréacteur est fixé sur des supports solides au fond de la cuve de traitement.

Grâce à ces supports, les micro-organismes peuvent se multiplier en masse et assurer un traitement optimal des eaux usées.

Le prix de ce type de microstation varie de 6 200 à 9 000 euros, main d'oeuvre comprise.

Prix d'une microstation à culture libre

La microstation à culture libre, également nommée à boues activées, représente actuellement le système d’assainissement individuel le plus vendu sur le marché. La raison principale tient à son prix. Il s’agit de l’équipement le moins cher.

La technologie de la mini-station à culture libre repose toujours sur l’intervention de bactéries. Sa particularité tient dans le fait que les bactéries se baladent en toute autonomie dans le réacteur. Elles restent en suspension dans l’eau ou la boue pour assurer l’épuration.

A noter que beaucoup de ces dispositifs ne comportent qu'une seule cuve, ce qui est moins cher mais pas moins efficace.

Le prix d'une microstation à culture libre oscille de 5 500 à 8 000 euros, pose comprise.

Prix d'une microstation SBR

La mini-station SBR (Sequencing Batch Reactor ou, en français, Réacteur Biologique Séquentiel) est la plus petite de toutes les microstations. C'est en réalité la version améliorée de la microstation à boues activées. Elle combine judicieusement le principe des équipements à culture libre et une gestion électronique minutieuse.

En effet, à la différence des autres modèles, elle ne dispose pas de 3 compartiments dans de sa cuve mais d’un seul. Ainsi, les 3 phases de son fonctionnement (décantation, traitement, clarification) sont opérées successivement au sein de cet unique compartiment.

Pour une microstation SBR, il faut compter de 6 500 à 10 000 euros, installation comprise.

Prix d'une mini-station sans électricité ou à filtre compact

Tous les types de mini-stations ont besoin d’un raccordement électrique pour fonctionner. Ce qui n’est pas le cas de la microstation sans électricité, tel que son nom l’indique bien. Pour marcher, elle associe une fosse septique et un massif filtrant. Plus volumineux qu’une mini-station à culture libre ou fixe, le massif filtrant nécessite deux fois plus de surface au sol pour être installé.

Le massif est constitué d’une couche de matière filtrante qui agit à 2 niveaux. Le premier filtrage est mécanique et le second se fait pas le biais de l'action des bactéries sur les déchets et les effluents.

Les grands avantages de la mini-station à filtre compact sont son absence de consommation électrique et son excellente tolérance aux variations de volumes d’eaux viciées.

Le coût d'une microstation de ce type démarre à partir de 7 500 euros, tout compris.

Prix d’une mini-station par nombre d’habitants

Pour évaluer la dimension nécessaire d’une microstation, on ne se focalise pas sur le nombre réel d’habitants au sein d’un domicile mais sur le nombre potentiel d’habitants.

Ce dernier est représenté par un indice appelé équivalent habitant (EH). Dans un logement, on considère ainsi qu’une pièce principale équivaut à 1 EH. Par pièce principale, on entend une pièce de séjour ou de sommeil de minimum 2,30 m de hauteur et de 7 m2 minimum, avec une ouverture.

Ainsi, un cellier ou une chambre dans les combles qui n'auraient pas de fenêtre ne seraient pas considérés comme des pièces principales.

Un bon dimensionnement de la station est important car si elle est surdimensionnée, votre facture sera plus élevée que nécessaire. Dans le cas inverse, vous allez tout droit vers des soucis

Pour un nombre de résidents de 2 à 10, il faut compter de 6 200 à 11 000 euros HT, main d'oeuvre comprise.

Nombre d'habitants en EH Prix moyen, pose comprise
Microstation pour 2 à 6 EH 6 200€ à 8 000€
Microstation pour 6 à 10 EH 8 500€ à 11 000€

Prix d’une microstation : le coût de la main d'oeuvre

Un système d’assainissement individuel doit être installé et mis en marche par un professionnel correctement agréé par le SPANC. Il est donc important de bien appréhender les prix de pose afin de comparer au mieux le budget final d’acquisition de votre mini-station.

Coût d’installation d’une microstation hors sol

De manière traditionnelle, une microstation est conçue pour être enterrée dans le terrain d’un usager. Ses cuves ont été fabriquées pour résister à l’enfouissement, à la pression des sols, et durer ainsi dans le temps (20 à 25 ans).

Cependant, si la commune d’habitation l’autorise, il est tout à fait possible d’installer hors sol sa microstation, comme dans un garage ou une cave par exemple. Cela se révèle la solution idéale pour certaines maisons sans jardin.

Dans ce cas précis d’une microstation hors sol, il est recommandé de choisir un équipement adapté au non enfouissement et de cibler, pour son installation, un professionnel spécialiste du sujet. Les prix sur le marché sont actuellement très variables, mais on peut estimer le coût de la main d'oeuvre entre 1 300€ et 2 800€.

Coût d’installation d’une microstation enterrée

C'est le cas le plus courant, vu que la station hors sol est plutôt rare.

L’enfouissement d’une microstation n’est pas toujours tâche aisée. En fonction des conditions telles que la facilité d’accès jusqu’au terrain, la topographie, la nature du sol et de diverses contraintes, le chantier peut parfois se montrer laborieux. Et justement, c’est toute la complexité de ce travail d’installation qui va naturellement déterminer le prix de la pose d’une mini-station enterrée.

L’installation consiste grosso modo à réaliser une excavation du sol afin d'y déposer les canalisations et la cuve centrale avant de raccorder l'ensemble et de brancher tous les équipements électriques de la pompe jusqu'au compresseur.

Bien entendu, la dernière étape consiste à mettre la station en service et à tester son bon fonctionnement et son étanchéité.

Le coût d'installation d'une mini-station enterrée coûte entre 1 800€ et 3 600€. En revanche, le prix se réduit pour la pose d’une microstation sans électricité. Il faut alors compter entre 1 000€ et 3 000€.

Prix d'une microstation : le coût des frais administratifs

Pour bien appréhender le budget global à prévoir pour l’achat d’une microstation d’épuration, il est important de ne pas omettre quelques frais administratifs :

  • Tarif pour une étude de sol : entre 350€ et 750€ ;
  • Prix de la visite du SPANC en fin de travaux : entre 50€ et 350€ ;
  • Prix du contrôle périodique par le SPANC : tous les 5 à 10 ans, entre 150€ et 200€ ;

Réalisez des économies sur l’achat de votre mini-station

Pour réaliser des économies sur l’achat de votre microstation d’épuration, inutile de compter sur une acquisition de seconde main. Il est assez rare de croiser ces équipements en vente d’occasion.

Par contre, il est possible de réduire la facture d’achat en suivant quelques conseils simples :

  • Optez pour la bonne composition de la mini-station station. Si le matériau le moins cher est le PVC (polychlorure de vinyle) et le plus onéreux le béton (grande durabilité), le meilleur rapport qualité/prix est garanti par le PVR (polyester renforcé à la fibre de verre) ;
  • Veillez à choisir une dimension de cuve adaptée à votre besoin et à votre logement ;
  • Déterminez un bout de terrain à l’accessibilité simplifiée et dont le sol n’est pas rocheux ;
  • Si votre sol est composé de glaise et qu’il vous est nécessaire de réaliser un coffrage, préférez un modèle sans béton, moins onéreux que le terrassement.

Installation d'une mini-station : quelles aides financières ?

L’achat d’une mini-station est au dessus de vos moyens ? Sachez qu’il existe des aides ou des solutions financières vous accompagnant dans l’acquisition de votre système individuel d’assainissement non collectif. Ces aides ne sont cependant pas garanties et dépendent de la générosité et des ambitions de chaque région.

La subvention d’une Agence de l’eau

Le territoire français regroupe 6 Agences de l’eau. Ces organismes indépendants proposent pour certains des subventions pour l’installation d'une microstation. Vous devrez vous rapprocher de votre agence pour plus d'informations.

Les aides publiques de l’ANAH

Dans certains territoires, l’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH) délivre des aides publiques pour l’installation d’une mini-station. Pour connaître la teneur des subventions et votre éligibilité, entrez directement en contact avec votre antenne locale de l’ANAH.

L’Éco PTZ pour financer son ANC

Il est possible d’accéder à un Éco Prêt à Taux Zéro (PTZ) de 10 000€ sur 15 ans (sans intérêt) afin d’acquérir une microstation d’épuration.

Ce financement est soumis à différentes conditions d'éligibilité assez contraignantes.

Coût d’entretien d’une microstation

Pour pouvoir assurer convenablement sa mission d’assainissement, la station individuelle doit bénéficier d’un entretien périodique.

Il faut savoir qu'il n'existe pour l'instant aucune obligation légale en la matière. Pour autant, il est recommandé de procéder à au moins une visite annuelle d'entretien.

Lors de cette visite, les points suivants sont contrôlés :

  • Niveau des boues.
  • Etat de la pompe, du compresseur, des équipements électromécaniques...
  • Vérification des ventilations et de l'exutoire.

Par contre, l’opération de vidange est incontournable à partir d'un certain niveau de boues accumulées. Elle a lieu en moyenne tous les 2 à 3 ans, mais cela peut varier fortement en fonction du nombre de résidents et de leur temps de présence. Elle se chiffre entre 150€ et 300€ selon le volume à purger.

Vous pouvez en outre souscrire un contrat de maintenance auprès d’une entreprise spécialisée, pour réaliser toutes les actions mineures d’entretien et de vérification. Pour l’adhésion à un contrat de maintenance annuel, cela vous coûtera en moyenne entre 100€ et 200€.

Ainsi, pour résumer, la dépense annuelle d’entretien de votre microstation peut osciller entre 250€ et 500€ en moyenne.

FAQ

  • Combien coûte une microstation d’épuration matériel et pose inclus ?

    En incluant l’équipement et l’installation, l’implantation d’une microstation se chiffre entre 6 500€ et 12 000€ pour un logement de 4 personnes.

  • Existe-t-il des aides pour financer l’achat d’une mini-station ?

    Oui, certaines agences de l’eau ou de l’ANAH en proposent. Le financement peut également se faire par le biais d’un Éco PTZ.

  • Comment réduire le coût d’acquisition d’une microstation ?

    Pour diminuer le prix de votre microstation, misez sur le choix du matériau de composition de l’équipement, sur la taille de la cuve, et sur un emplacement facilité dans votre terrain.

  • Quelle différence entre une mini-station et une microstation ?

    Il n'y a aucune différence. Les deux appellations désignent la même chose.

  • Une mini-station doit-elle être régulièrement vidangée ?

    Une microstation doit être entretenue chaque année et une vidange des boues intervient en général tous les 3 à 5 ans selon le nombre de résidents.

Devis travaux gratuits

Vous voulez obtenir des devis ? Vous recherchez des artisans ?

Obtenez des devis en quelques jours
Devis gratuit et sans engagement
Données sécurisées et confidentielles