Prix au mètre carré des travaux de construction et rénovation

Prix d'un chauffe-eau électrique et de la pose en 2023.

Pose d'un cumulus Combien coûte un chauffe-eau électrique ? Quel est le prix d’un chauffe-eau électrique instantané ou à accumulation ? Quel est le coût de la pose ? Quelles sont les variations de prix en fonction de la capacité du ballon ? Nous tentons de répondre à toutes vos interrogations.

Quelle est la différence entre un chauffe-eau et un cumulus électrique ?

Aucune. "Cumulus" est un nom commercial de la marque Atlantic utilisée pour ses chauffe-eaux à accumulation. Les deux termes désignent la même chose, de la même façon que le terme de "Frigider" s'est inséré dans le langage courant pour parler des réfrigérateurs alors qu'il s'agissait à la base d'une marque de General Motors.

Un cumulus est donc un chauffe-eau muni d’un ballon d’eau chaude, aussi connu sous le nom de chauffe-eau à accumulation.

Son principe de fonctionnement est simple : une résistance réchauffe l’eau qui, une fois chauffée, sera accumulée dans le ballon d’eau chaude. Son avantage réside dans le fait qu’elle permet d'utiliser une grande quantitée d'eau à tout moment en évitant une fluctuation désagréable de la température.

A côté de cela, il existe aussi le chauffe-eau instantané. Celui-ci ne peut pas jouir de l’eau chaude à tout moment, mais seulement à la demande avec les inconvénients que cela comporte : délai d'attente, température fluctuante et pas toujours très chaude.

Prix moyen d’un chauffe-eau électrique.

Le coût d'installation d’un chauffe-électrique dépend principalement de 2 paramètres :

  • Le type de chauffe-eau : instantané ou à accumulation.
  • La capacité du ballon d'eau chaude (de 15 à 500 litres).

D'autres paramètres vont intervenir dans le prix, mais leur impact sera plus limité. C'est le cas de la technique de pose (verticale, horizontale, sur socle), de la technologie embarquée (protection anticorrosion, thermostat pour le maintien de la température, possibilité de programmation de la chauffe) et du type de résistance (thermo-plongée ou stéatite).

En fonction de ces paramètres, on estime que le prix moyen d’un chauffe-eau électrique varie de 200 à 1 300 euros, pose comprise, pour des ballons jusqu'à 250 litres.

Type de chauffe-eau Prix moyen (pose comprise)
Chauffe-eau électrique à accumulation 300 à 1 300 euros
Chauffe-eau électrique instantané 350 à 600 euros

Prix d’un chauffe-eau électrique avec ballon (accumulation).

Le cumulus électrique est le chauffe-eau traditionnel, il est le plus courant et le moins cher des modèles à accumulation. Il utilise une résistance qui fonctionne à l’électricité et qui chauffe l’eau à l’intérieur du réservoir métallique du ballon d’eau chaude. Il existe différentes sortes de résistances dont certaines sont conçues de façon à se protéger des effets du calcaire et du tartre.

Le prix d’un chauffe-eau électrique varie de 300 à 1 300 euros, pose comprise, pour des ballons de 15 à 250 litres. Ci-dessous quelques tarifs constatés sur le marché :

Nombre de litres du ballon Prix moyen (pose comprise)
15 litres 300 à 750 euros
50 litres 350 à 850 euros
100 litres 400 à 900 euros
200 litres 500 à 1 000 euros

Prix d’un chauffe-eau électrique instantané.

On trouve des chauffe-eaux instantanés fonctionnant à différentes puissances, mais dans la majorité des cas ils sont plutôt taillés pour de petits besoins, voire des usages ponctuels. Par contre, ils ont l'énorme avantage de ne pas prendre de place grâce à leur gabarit ultra réduit.

Le fonctionnement de ce type de chauffe-eau est assez simple. Le dispositif se place directement sous l’évier, le lavabo ou tout près du robinet de la douche ou de la baignoire, ce qui permet de limiter la perte de chaleur lors de la circulation de l'eau. Cet appareil n'est pour autant économe en énergie. Ces performances énergétiques sont assez moyennes.

Leurs prix varieront de 350 à 600 euros, pose comprise.

Le coût de la résistance sur le prix du chauffe-eau.

Il est possible de choisir entre 2 types de résistance pour son cumulus. Ce choix sera fait en fonction de la qualité de l'eau sanitaire. En effet, celle-ci a un impact direct sur l'appareil. Elle peut être trop "dure" ou trop "douce".

Dans le cas d'une trop "douce", il va y avoir un effet corrosif sur la cuve, et à terme de possibles fuites. Dans le cas d'une eau dite "dure", c'est à dire très minérale, de nombreux dépôts de calcaire et de tartre vont avoir lieu et vont détériorer la performance de la résistance.

Afin de se prémunir contre ces effets indésirables, les fabricants ont développé de nouveaux dispositifs :

  • Protection ACI hybride : pour lutter contre les propriétés corrosives de l'eau douce, cette technique libère du magnesium dans la cuve pour la protéger.
  • Résistance blindée avec anode de magnesium : selon le même principe, la résistance est ici pourvue d'une anode en magnesium qui va libérer ses molécules progressivement pour protéger la cuve de la corrosion.
  • Résistance en stéatite : cette résistance est protégée par un fourreau qui lui évite d'être en contact direct avec l'eau.

Ces deux dispositifs ont une efficacité avérée sur la longévité et les performances de l'appareil, il faut donc bien les choisir.

En termes de coûts, il y a peu de différences. Selon la puissance, les prix d'achat varient de 30 à 100 euros pour des résistances blindées ou stéatites. Par contre, niveau entretien, c'est très différent.

La résistance classique (blindée) nécessite de vidanger le ballon pour pouvoir procéder à l'entretien. La résistance stéatite, quant à elle, peut être remplacée sans avoir à vider la cuve, d'où un énorme gain de temps et d'argent. Le coût du détartrage sera ainsi très différent dans les deux cas.

A noter : il est possible d'éviter d'avoir à réaliser un détartrage en installant un adoucisseur d'eau. Celui-ci permettra de supprimer la dureté de l'eau et donc le calcaire dans toutes les canalisations.

Coût de pose d’un chauffe-eau électrique.

L’installation d’un cumulus peut paraître aisée, mais elle requiert le respect de certaines normes techniques que seul un professionnel est en mesure de remplir. Il faut, entre autres, être sûr que les caractéristiques du local soient conformes aux exigences inscrites dans la fiche technique de l’appareil, que la paroi sur laquelle le cumulus va être fixé puisse supporter son poids et que les raccords soient compatibles avec le système électrique et sanitaire du foyer.

Le raccord électrique ne pose pas trop de souci, mais le raccordement au réseau sanitaire est plus délicat et nécessite l'intervention d'un plombier qualifié.

Le coût d'installation d’un cumulus peut aller de 200 à 500 euros selon la nature du cumulus et la complexité des travaux.

Choix de la capacité du chaufe-eau électrique.

Le choix de la capacité (litrage) du ballon d’eau chaude doit être basé sur la consommation en eau chaude sanitaire du foyer. Pour ce faire, il faut tenir compte du nombre de personnes qui vivent dans la demeure ainsi que du nombre d’équipements nécessitant l’usage d’eau chaude : lave-linge, lave-vaisselle, lavabo, évier, douche, baignoire...

En ce qui concerne les équipements, il faut en moyenne 40 L pour une douche, 160 L pour un bain, 15 L pour une vaisselle et 3 L pour les toilettes. Pour les personnes, on compte globalement 50 litres par personne et par an.

En moyenne, on estime la capacité adéquate du ballon de la façon suivante :

  • 50 L : un adulte.
  • 75 L : un adulte et un enfant.
  • 100 L : deux adultes.
  • 150 L : deux adultes et un enfant.
  • 200 L : deux adultes et deux enfants.
  • 250 L : deux adultes et trois enfants.
  • 300 L : famille nombreuse.
Devis travaux gratuits

Vous souhaitez obtenir des devis de pros ? Vous recherchez des artisans ?

Faites votre demande de devis en quelques clics
100% gratuit et sans engagement
100% sécurisé et confidentiel
Des pros vous contactent pour établir des devis sur toute la France et la Belgique