Prix au mètre carré des travaux de construction et rénovation

Aides financières pour les pompes à chaleur en 2022.

Pompe à chaleur Qu'est-ce qu'une pompe à chaleur (PAC) ? Quels sont les aides financières pour l'achat d'une pompe à chaleur ? Quelle part cela représente par rapport au montant des travaux ? Peut-on cumuler les différentes aides ? Nous tentons de répondre à toutes vos interrogations.

Qu’est-ce qu’une pompe à chaleur ?

La pompe à chaleur (PAC) est un appareil de chauffage dont le mécanisme repose sur la récupération des calories présentes dans l'environnement : c'est-à-dire dans le sol, l'air ou l'eau. Ce système a l'avantage d'être non seulement écologique mais aussi économique. Avec ce dispositif, vos factures de chauffage devraient en effet baisser de manière significative. En outre, certaines pompes à chaleur peuvent être utilisées pour produire de l'eau chaude sanitaire ou pour la climatisation.

Il existe plusieurs types de pompe à chaleur :

- La pompe à chaleur air-air : ce dispositif extrait la chaleur de l'air extérieur et l'expulse sous forme d'air chaud pour chauffer les pièces de la maison. Le processus peut être inversé en été, de sorte que l’appareil va alors faire office de système de climatisation.

- La pompe à chaleur air-eau : elle extrait la chaleur de l'air et la transfère à votre maison via un circuit d'eau. Vous pouvez utiliser cette chaleur soit pour votre chauffage central soit pour votre eau chaude.

- La pompe à chaleur eau-eau : cette pompe à chaleur prélève la chaleur des eaux souterraines, lesquelles sont maintenues à une température située entre 7 et 12 °C, même en plein hiver.

- La pompe à chaleur sol-eau : elle capte la chaleur présente dans le sous-sol. Il existe deux types de pompe à chaleur sol-eau : un système horizontal et un système vertical.

Quel que soit votre choix, l'installation d'une pompe à chaleur est une dépense considérable. Selon le modèle choisi, le coût total peut se chiffrer entre 6 000 et 40 000 euros, pose comprise. Fort heureusement, un certain nombre de subventions et de dispositifs d’aide sont disponibles pour aider à couvrir ces coûts.

Prime énergie et dispositif « coup de pouce chauffage ».

L'année 2021 marque la fin des dispositifs "Coup de pouce" pour les travaux de chauffage et d'isolation. La bonne nouvelle est que l'installation d'une pompe à chaleur n'est pas concernée par cette mesure et va donc bénéficier d'une prolongation. Ce soutien financier devrait ainsi encore se poursuivre jusqu'en 2025, c'est-à-dire jusqu'à la fin de la cinquième période des CEE.

Dans le détail, le dispositif "Coup de pouce" n'est autre qu'une prime énergie délivrée dans le cadre des dispositifs CEE (Certificat d'Economie d'Energie). Cette prime énergie est bonifiée pour certains travaux afin d'inciter encore plus les propriétaires à se lancer dans des travaux de rénovation énergétique.

Dans le cas présent, cette prime énergie bonifiée porte le nom de « coup de pouce chauffage ». Elle est ouverte à tous les ménages qui souhaitent équiper leur logement d’une pompe à chaleur eau/eau ou air/eau. Il existe toutefois deux conditions pour pouvoir en bénéficier :

  • Pour les pompes à chaleur moyenne et haute température, l’efficacité énergétique saisonnière doit être supérieure ou égale à 111%.
  • Pour les pompes à chaleur basse température, l’efficacité énergétique saisonnière doit être supérieure ou égale à 126%.

Pour ce qui est du montant de l'aide fournie, il s'échelonne en fonction des ressources de votre ménage :

  • 4 000 euros pour les revenus modestes ou très modestes ;
  • 2 500 euros pour les ménages intermédiaires et aisés.

A noter : pour profiter de la prime "coup de pouce", l’installation de la pompe à chaleur doit être sous la responsabilité d'un artisan professionnel ayant le label RGE (Reconnu Garant de l'Environnement). De plus, les PAC air-air n'ont que très peu d'aides.

Aides pour les PAC : « Habiter Mieux Sérénité ».

L'aide "Habiter Mieux Sérénité" est accordée lorsque les travaux de rénovation énergétique permettent de réaliser des économies d'énergie d'au moins 35%. Notez cependant que cette mesure n'est pas spécifiquement destinée à couvrir le coût de votre pompe à chaleur. Elle peut toutefois le financer partiellement, mais seulement dans le cadre d'un ensemble de travaux conduisant à une amélioration globale de la performance énergétique de votre logement.

Par ailleurs, notez aussi que cette aide, qui ne concerne que les ménages à faibles revenus, va évoluer en janvier 2022 et devenir MaPrimeRenov' Sérénité. Elle va donc se transformer en une nouvelle déclinaison du maintenant très connu dispositif MaPrimeRenov'.

Cette nouvelle branche du dispositif visera comme son prédécesseur les rénovations globales en encourageant les bouquets de travaux.

Aides pompe à chaleur : MaPrimeRénov’.

Pour l'installation de certains types de pompes à chaleur, il y a aussi possibilité de prétendre aux subventions MaPrimeRénov'. Pour y avoir droit, vous devez en faire la demande pour une résidence principale vieille de plus de 15 ans et faire appel à un artisan RGE.

Ces aides sont le principal soutien financier lors de l'installation d'une pompe à chaleur. Complétées par les dispositifs CEE, elles permettent de couvrir jusqu'à 50% du montant des travaux pour les ménages les plus modestes et jusqu'à 15% pour les ménages supérieurs.

Voici les primes versées en fonction des revenus du ménage. Ceux-ci sont classés en 4 catégories de couleurs (bleu, jaune, violet et rose) représentant les revenus "très modestes" à "supérieurs" :

Type de pompe à chaleur Bleu Jaune Violet Rose
Pompe à chaleur air-air 0€ 0€ 0€ 0€
Pompe à chaleur air-eau 4 000€ 3 000€ 2 000€ 0€
Pompe à chaleur solarothermique (eau-eau) 10 000€ 8 000€ 4 000€ 0€
Pompe à chaleur géothermique (eau-eau) 10 000€ 8 000€ 0€ 0€

A NOTER : On peut cumuler les subventions MaPrimeRénov’ avec celles des dispositifs « Coup de pouce » dans le cadre de travaux de rénovation énergétique portant sur une résidence principale.

Les aides régionales ou départementales.

L'installation d'une pompe à chaleur peut aussi donner droit à des subventions locales, qui peuvent s'avérer conséquentes, surtout pour les ménages modestes. Pour cela, il est fortement indiqué de s’adresser à sa région, son département ou sa commune. Ce type d’aide est par ailleurs généralement accordé dans le cadre de travaux de rénovation énergétique globale.

Il convient enfin de noter que les aides locales peuvent être accordées aussi sous la forme d'une exonération totale ou partielle de la taxe foncière.

L’Éco-prêt à taux zéro pour l’acquisition d’une pompe à chaleur.

Il est possible de faire une demande Eco-prêt à taux zéro (Eco-PTZ) pour l'installation d'une pompe à chaleur. La différence entre cette aide et les autres prêts réside dans le fait que c'est l'État qui paie les intérêts. En outre, les banques n'imposent aucune condition de ressources. En d'autres termes, vous pouvez demander cette prestation même si vos revenus sont considérés comme élevés, voire très élevés.

Parmi les autres avantages importants de l'Eco-PTZ :

  • Il peut s’élever jusqu'à 30 000 euros.
  • Il est cumulable avec d'autres aides.

Pour demander l'Eco-PTZ, vous devez vous adresser à une banque partenaire de l'État. Grâce à cette aide, vous pouvez rembourser l'achat de votre pompe à chaleur sur une période de 15 ans.

Aides pompe à chaleur : une TVA réduite.

L’installation d’une pompe à chaleur s’inscrit dans le cadre des travaux de rénovation énergétique éligibles à un taux de TVA réduit. Ce taux passe de 20% à 5,5%, et ce, sans condition de revenus. Notez encore que cette diminution prend en compte à la fois la main-d’œuvre et l’achat de la pompe à chaleur, et qu’elle s’applique directement sur la facture.

Conditions :

  • Le logement est exclusivement destiné à l'habitation
  • Doit être achevé depuis plus de 2 ans.
  • Achat et pose par des professionnels.

Chèque énergie : une toute petite aide pour une PAC.

Le chèque énergie est destiné aux ménages les plus modestes, pour un montant compris entre 48 et 277 euros. Pour mémoire, il sert à payer les factures d'énergie. Toutefois, sachez qu’il peut aussi être utilisé à d’autres fins. Il est ainsi possible de le convertir pour financer des travaux de rénovation énergétique, comme l'installation d'une pompe à chaleur.

Attention, afin de profiter pleinement de cette possibilité, vos travaux doivent être facturés avant l’expiration du chèque. Pour rappel, celui-ci est valable un an. Sinon, le chèque énergie peut aussi être échangé contre un chèque travaux, qui est valable pour deux ans, mais qui ne peut être utilisé qu'à des fins de travaux (c’est-à-dire que vous ne pouvez plus vous en servir pour payer vos factures d'énergie).

Devis travaux gratuits

Vous souhaitez obtenir des devis de pros ? Vous recherchez des artisans ?

Faites votre demande de devis en quelques clics
100% gratuit et sans engagement
100% sécurisé et confidentiel
Des pros vous contactent pour établir des devis sur toute la France et la Belgique