Prix au mètre carré des travaux de construction et rénovation

Tarifs du menuisier en 2020.

Menuisier Combien coûtent les services d’un menuisier ? Quel est le tarif horaire d’un menuisier ? Quel est le tarif au m2 d’un menuisier ? Quelles sont les aides financières accessibles ? Nous tentons de répondre à toutes vos interrogations.

Facteurs influençant le tarif d’un menuisier.

Outre le prix d’achat des fournitures et les honoraires non fixes, le tarif d’un menuisier varie en fonction de 4 critères essentiels.

Pour commencer, il dépend de la nature des travaux à effectuer. Pour un même produit de menuiserie (placard, chaise, fenêtre, porte ou autre), le prix n’est pas le même s’il s’agit d’une fabrication, d’une réparation, d’une installation ou d’un remplacement.

Ensuite, il fluctue suivant les imprévus, la complexité et l’ampleur des travaux. On parle ici d’accessibilité du chantier, de technicité des opérations, des difficultés ou des problèmes rencontrés en cours de chantier. Tous contribuent à l’augmentation du montant total du projet.

Enfin, il est différent selon la zone géographique considérée. Les prix augmentent au fur et à mesure que l’on se rapproche de la ville, car les frais de vie de ne sont pas les mêmes. Un écart pouvant aller jusqu’à 20 % peut être constaté.

Tarifs moyens du menuisier.

Le menuisier peut aussi bien travailler dans le neuf que dans la rénovation. En dehors des paramètres ci-dessus, le prix qu’il va proposer pour son intervention sera aussi déterminé par sa notoriété et son statut. S’il travaille à son compte, ses interventions seront plus onéreuses puisqu’il paie davantage de charge qu’un autre travaillant pour une société. S’il veut attirer ou fidéliser des clients, il va proposer un prix moins cher, mais toujours dans la limite du raisonnable.

Le tarif des menuisiers peut être exprimé à l'heure ou au forfait. Voici quelques tarifs forfaitaires du menuisier :

Type de travaux Prix (hors pose)
Pose d’une porte 100 à 300 euros
Pose ou réparation d’une fenêtre 100 à 200 euros
Pose d’un portail 200 à 400 euros
Pose d’une paire de volets 80 à 150 euros

A noter : dans le temps, le menuisier travaillait essentiellement avec du bois, mais de nos jours, il est plus ouvert aux autres matériaux tels que PVC et l’alu. Si vous cherchez un menuisier spécialisé dans le travail du bois, faites appel à un menuisier ébéniste, ses principaux matériaux de travail sont le bois massif et le bois blanc. Le menuisier spécialisé dans le travail de la charpente est dénommé menuisier-charpentier.

Tarif horaire du menuisier.

Les menuisiers qui facturent leur prestation à l’heure sont rémunérés en fonction du temps qu’ils passent sur le chantier. Plus cette durée est importante, plus le salaire est revu à la hausse. Le tarif à l’heure du menuisier est compris entre 40 et 60 euros.

Tarif forfaitaire du menuisier.

Certains menuisiers facturent la plupart de leur prestation au forfait. Le prix qu’ils suggèrent ne changent pas quelle que soit la difficulté à laquelle ils doivent faire face ou le temps qu’ils doivent consacrer à la réalisation des travaux.

Les tarifs forfaitaires les plus fréquemment appliqués sont ceux indiqués dans le tableau ci-dessus : 100 à 300 euros pour la pose d’une porte, 100 à 200 euros pour la pose d’une fenêtre, 200 à 400 euros pour la pose d’un portail, 80 à 150 euros pour la pose d’une paire de volets.

Tarif horaire ou au m2 du menuisier : lequel choisir ?

Pour éviter les mauvaises surprises, il vaut mieux opter pour un tarif forfaitaire car celui-ci est fixe quelles que soient les conditions de travail. Il ne faut surtout pas accepter un tarif à l’heure à moins que le menuisier ne s'engage sur un nombre d’heures fixe pour réaliser les travaux en question . Dans le cas contraire, le montant du projet risque de monter en flèche.

Comment reconnaître un bon menuisier ?

Pour éviter de se faire arnaquer, il faut prendre en compte plusieurs paramètres avant d’engager un menuisier. En premier lieu, il faut demander plusieurs devis et faire des comparaisons. Comme cela, vous serez qui vous escroque et qui ne le fait pas : le prix proposé par l’escroc sera largement inférieur ou supérieur à la moyenne.

Ensuite, il faut être attentif aux feedbacks des clients par rapport aux anciennes missions réalisées, et il ne faut pas oublier de faire quelques vérifications : numéro SIRET, certificat RGE, coordonnées, assurance decennale, etc…

En dernier lieu, il n’y a pas de mal à se renseigner sur les qualifications du menuisier en termes d'expériences et de diplômes. A titre indicatif, un bon menuisier doit avoir un certificat correspondant à sa spécialité : un CAP Menuisier installateur, un CAP Menuisier fabricant de menuiserie, un CAP Art du bois, un CAP Constructeur bois, un CAP Aluminium verre, un MC Parqueteur, un BP Menuisier, un Bac Pro Technicien constructeur bois, un Bac Pro Technicien Menuisier Agenceur, un BP Menuisier aluminium-verre, un Bac Pro Technicien Fabrication bois et matériaux associés, un Bac Pro Artisanat et métiers d’Arts / option Ebéniste, un BTS Développement et réalisation bois, un BTS Charpente-couverture ou un Titre Professionnel de Poseur-installeur menuiseries.

Tarifs du menuisier : les aides financières.

Il existe 4 principales aides pouvant permettre de réduire les charges relatives aux travaux de menuiserie : le taux de tva réduit, l'éco prêt à taux 0, le CITE et les aides de l'ANAH.

Taux de TVA réduit.

La première est le taux de TVA réduit de 5,5 %. Celui-ci est applicable dans le cas d’un remplacement de menuiseries réalisé dans le cadre d’une amélioration de performance énergétique au sein d’un bâtiment âgé de plus de 2 ans. Il couvre non seulement la main d’oeuvre, mais aussi les fournitures si elles sont fournies par le professionnel.

Eco prêt à taux 0.

Les propriétaires qui veulent engager des travaux de renforcement d’isolation thermique (fenêtres, portes) peuvent prétendre à un prêt sans intérêts plafonné à 30 000 euros s’il n’a pas les moyens de financer son projet. Pour pouvoir en bénéficier, il faut, d’une part, que les travaux aient pour but de permettre des économies d’énergie, et d’autre part, que le niveau de performance énergétique global minimal soit atteint à la fin des opérations.

Crédit d'impôt transition énergétique.

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique ou CITE est applicable avec un délai de prescription de 5 ans à partir de la fin des travaux. Celui-ci s’applique pour les opérations de même nature que celles éligibles pour l’éco prêt. Il permet de réduire de 30 % le montant de l’impôt sur le revenu du ou des propriétaires. Cette déduction est plafonnée à 8 000 euros pour un foyer à 1 personne et à 16 000 euros si 2 personnes, il faut rajouter 400 euros supplémentaires pour chaque personne à charge. Pour pouvoir en bénéficier, il faut s’assurer que le professionnel engagé soit bien certifié RGE.

Aides de l'ANAH.

L’ANAH ou Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat propose certaines subventions pour les ménages les moins aisés. Elle est destinée aux ménages aux revenus modestes et très modestes qui disposent d’une résidence principale âgée de plus de 15 ans et qui souhaitent installer ou remplacer des fenêtres double vitrage. Son montant peut atteindre 30 à 50 % du coût total des travaux. Pour pouvoir en bénéficier, les travaux ne doivent pas dépasser 20 000 euros.

 

Devis travaux gratuits

Vous souhaitez obtenir des devis de pros ? Vous recherchez des artisans ?

Faites votre demande de devis en quelques clics
100% gratuit et sans engagement
100% sécurisé et confidentiel
Mise en relation avec des pros près de chez vous sur toute la France
Recevez des devis de pros et comparez

En naviguant sur le site, vous acceptez les cookies : OK